moteur de recherche

Presse : "Universités : les clés de la réussite", Aujourd'hui en France, 10 mai 2013

"Universités : les clés de la réussite", Aujourd'hui en France, 10 mai 2013

L'édition du 10 mai 2013 d'Aujourd'hui en France propose des pistes pour réussir ses études à l'Université. Si le choix de l'alternance y est présenté comme la première des solutions, c'est également le pari qu'a fait l'UPEMLV depuis de nombreuses années ainsi que Mick Dupont, étudiant en Master 2 Cultures et métiers du Web, cités tous deux dans l'article : 


"Eviter les formations trop théoriques : à Marne-la-Vallée, priorité à l'alternance. L'université Paris-Est Marne-la-Vallée compte plus de 10 000 étudiants. Parmi eux, 22% suivent un cursus en alternance, contre moins de 5% dans les autres universités. « Sur 190 diplômes, une centaine est ouverte à un tel cursus, de bac+2 à bac+5, explique Frédéric Toumazet, vice-président de l'université. Toutes les disciplines sont concernées : les licences pro, bien sûr, mais aussi les masters de banque, les nouvelles technologies, le tourisme... et des formations de niche, par exemple cultures et métiers du Web. Notre formation aux métiers de l'édition, avec des étudiants en littérature, est aussi ouverte à l'alternance. » Conséquence : créée il y a vingt ans, cette fac qui misait sur la formation professionnelle est « devenue réputée pour l'alternance, constate Frédéric Toumazet. Et nous sommes en contact permanent avec le monde de l'entreprise." »

« Mick Dupont, 24 ans, prépare un master cultures et métiers du Web en alternance à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. "Après un bac ES (option maths) et des études techniques en informatique, je suis actuellement en master 2, cultures et métiers du Web, qui forme des futurs chefs de projet. Cela peut consister à développer des sites Internet, à en créer ou à en gérer, et cela exige des compétences techniques, éditoriales et managériales. Je suis en alternance depuis trois ans. Les deux premières années (licence 3 et master 1), je travaillais dans des agences Web et de communication. Cette année, j'ai un contrat avec SFR, j'occupe un poste autonome, avec des objectifs et des responsabilités. Je vais une semaine en cours et une semaine dans l'entreprise. Je gagne 1200 euros net par mois, jusqu'à la fin de mon contrat en alternance, en septembre. je ne suis plus dépendant financièrement de mes parents. C'est un vrai plus, mais mes semaines sont assez intenses. Il y a un échange de compétences : les salariés de SFR m'apportent leur expérience et moi, je réactualise leurs connaissances, notamment sur les téléphones mobiles que nous étudions à la fac." »

 

 

Les autres coupures de presse UPEM

Contacts

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage

Guides

• Plaquette institutionnelle (FR / GB)