moteur de recherche

Evénement : Exposition "Gerland, terrain d'enquête(s)"

Exposition "Gerland, terrain d'enquête(s)"

9
Mar
2012

ExpositionExposition du 9 mars au 15 juin, "Gerland, terrain d'enquête(s)".

"Des années 1930 à nos jours, le portrait fragmenté d’un quartier de France comme beaucoup d’autres, muet et invisible, sans voix et presque sans histoire"

Réalisée par :

- Vincent Lemire (laboratoire ACP)
- Anne Jarrigeon (laboratoire LVMT)
- Pauline Guignard (Master Histoire)

Inauguration vendredi 9 mars à 12h00, suivie d'une projection du film Attaches et d'une table ronde.

Dans le domaine des Sciences humaines et sociales, un même terrain de recherche peut se prêter à des questionnements et à des formes d’enquêtes très diverses, se transmettre d’un chercheur à l’autre, à partir de sources à chaque fois différentes. Le quartier ouvrier de Gerland, au sud de Lyon, fortement marqué par son passé industriel et par les apports culturels de ses populations immigrées de France, d’Italie, d’Espagne ou du Maghreb, est aujourd’hui traversé par un vaste projet de requalification urbaine. C’est dans ce contexte instable et mouvant qu’un certain nombre de chantiers de recherche y ont été successivement menés depuis une dizaine d’année.

Un film documentaire, d’abord, consacré aux supports de la mémoire ouvrière du quartier (Attaches, 2001) ; une exposition photographique, ensuite, consacrée au bidonville de Gerland dans les années 1930 (Baraques, 2003) ; une enquête photographique enfin, entremêlant les souvenirs des habitants et les photographies actuelles d’un territoire en mouvement
(Gerland, état de lieux, 2009). Aujourd’hui, l’enquête se poursuit avec l’analyse d’une source encore inédite, le carnet de visite du Dispensaire La Mouche-Gerland, qui révèle les conditions de vie de quelques 488 familles habitants le bidonville dans les années 1930.

Du passé industriel de Gerland ne subsistent aujourd’hui dans le paysage urbain que des jardins ouvriers, quelques cheminées d’usines et une mémoire collective fragile et incertaine : Gerland, comme la plupart des quartiers ouvriers, produisait beaucoup de biens manufacturés mais bien peu d’images et encore moins de discours. En donnant à voir et en confrontant ces différents chantiers de recherche, l’exposition Gerland, terrain d’enquête(s) propose aux visiteurs le portrait fragmenté d’un quartier de France comme beaucoup d’autres, un quartier muet et invisible, sans voix et presque sans histoire.

Télécharger le dépliant de présentation de l'exposition.

Gerland, terrain d'enquête(s)
Exposition du 9 mars au 15 juin 2012
Aile C - Bâtiment Bois de l'Etang


Les autres événements UPEM

28
Jan
2015
Contact Service Communication

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage