moteur de recherche

Presse : Paroles d'apprentis

Paroles d'apprentis

Première Université française en termes d’apprentissage, l'UPEMLV est souvent citée en modèle de professionnalisation. Interviewé par le Parisien, le président de Paris 13 et de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), Jean-Loup Salzmann, soulignait les bons résultats de notre Université encore la semaine dernière. Et les apprentis, eux, qu’en pensent-ils ? Nous leur avons posé la question…

Qui êtes-vous ?
Je m’appelle Anthony Gomes, j’ai 23 ans et je suis actuellement en master 2 MITIC après avoir validé une licence 3 et un master 1 dans la même spécialité. Cela fait donc deux ans que je suis apprenti, celle-ci est ma troisième année.

Qui êtes-vous ?
Je suis Brian Boucley, j’ai 23 ans et cela fait deux ans que je suis étudiant-apprenti à l’UPEMLV. J’ai intégré cette Université l’année dernière lorsque j’ai débuté en master 1 le cursus MITIC.

Dans quelle entreprise faites-vous votre apprentissage ?
Je travaille cette année pour Eurodisney en tant qu’assistant chef de projet data. Je suis en charge de gérer la base de données marketing de l’entreprise. En revanche, j’ai commencé mon apprentissage dans des sociétés très différentes : la toute première année, j’ai intégré la compagnie d’assurance Allianz puis Air France pendant mon master 1.

Dans quelle entreprise faites-vous votre apprentissage ?
C’est la troisième année que je travaille pour Orange avec, par contre, des changements de fonction : je suis arrivé dans la société en tant que technicien développeur d’applications, la deuxième année je suis devenu chef de projet développeur, enfin j’occupe actuellement un poste d’assistant chef de projet maîtrise d’ouvrage des systèmes d’information des ressources humaines.

Etes-vous bien intégré au sein de votre société ?
Je remarque que je porte peut-être plus « l’étiquette apprenti » dans l’entreprise où je travaille actuellement que dans les précédentes. Je crois que cela est dû à la proximité des salariés qui entretiennent des relations plutôt amicales. Du coup les nouveaux venus dont je fais partie ont certainement plus de mal à s’intégrer. Pour autant je constate que les apprentis et les salariés sont traités d’égal à égal au niveau du contenu des missions.

Etes-vous bien intégré au sein de votre société ?
Je crois en effet que je suis bien intégré. Je trouve que les apprentis sont mieux intégrés que les stagiaires de manière générale.

Quels rapports entretenez-vous avec votre tuteur/tutrice en entreprise ?
Il s’agit d’une tutrice dans mon cas. Tout se passe très bien. Je dirais que j’ai une relation très franche avec elle ce que j’apprécie énormément.

Quels rapports entretenez-vous avec votre tuteur/tutrice en entreprise ?
Je suis très satisfait de notre relation. Mon tuteur est très proche et très disponible. La proximité géographique y joue certainement un rôle : nous nous trouvons dans le même open space. Je dois dire qu’il répond à toutes mes attentes.

L’apprentissage était-il un critère de sélection dans le choix de votre formation ?
C’est indéniable… Je n’imaginais pas me tourner vers des formations initiales. Au sortir du bac, je me suis inscrit en BTS, j’ai donc eu très jeune l’occasion de faire des stages longue durée. Je suis trop attaché au terrain.

L’apprentissage était-il un critère de sélection dans le choix de votre formation ?
Oui d’autant plus que j’avais hésité avec une autre formation très ressemblante mais qui ne proposait pas l’alternance. C’est alors que je me suis tourné vers le Master MITIC, dispensé à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services.

Qu’est-ce que l’apprentissage apporte de plus à votre parcours ? 
L’expérience de toute évidence. J’ai autant d’années d’expérience que d’années d’apprentissage. Je pourrai donc postuler sur des postes requérant une certaine ancienneté après mes études. Cela m’a permis également d’apprivoiser le monde de l’entreprise et de gagner en adaptabilité, je vous rappelle que j’ai choisi de changer d’entreprise régulièrement. Enfin, très important, les avantages financiers qui permettent de nous lancer dans la vie même si on souhaite faire des études longues.

Qu’est-ce que l’apprentissage apporte de plus à votre parcours ? 
Nous appliquons sur le terrain ce que nous apprenons en cours il ne peut y avoir mieux… L’aspect financier est également très incitatif. Enfin l’apprentissage permet de se constituer une expérience avant de se lancer sur le marché du travail où on attend des jeunes diplômés qu’ils aient, eux aussi, une forte expérience. En revanche, je déconseille de commencer l’alternance trop tôt. Il me paraît plus adéquat de commencer un apprentissage à partir de la 3ème année de licence pour une question de maturité et de compétences.

Jeune apprenti en fin de cursus, comment vous sentez-vous au sortir des études ?
En ce qui concerne mon intégration sur le marché de l’emploi, je me sens rassuré. Avec l’apprentissage et des stages longue durée, je ne vois pas de meilleur départ.

Jeune apprenti en fin de cursus, comment vous sentez-vous au sortir des études ?
J’ai peur de la conjoncture actuelle, peu favorable, mais je n’ai aucune crainte sur la valeur de mon CV.

Les autres coupures de presse UPEM

Contact Service Communication

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage