moteur de recherche

Presse : Ismail Salhi, itinéraire d’un entrepreneur de l’UPEM à Boston : « L’université est l’endroit parfait pour lancer une start-up »

Ismail Salhi, itinéraire d’un entrepreneur de l’UPEM à Boston : « L’université est l’endroit parfait pour lancer une start-up »

Ismail Salhi est un ancien doctorant de l’UPEM, aujourd’hui PDG de Qleek, une start-up basée à Boston dans le Massachussetts. C’est en travaillant au sein du laboratoire Gaspard Monge dans le cadre d’une thèse sur les réseaux de communication et l’internet des objets (« Internet of Things », IoT) qu’il s’initie au monde des objets connectés. C’est également au cœur de cet environnement fécond qu’il conçoit et construit son parcours et sa future entreprise, qui exporte aujourd’hui Qleek, son produit phare, à l’international.

Le principe de Qleek ? Un lecteur de playlists connecté pour la maison, d’inspiration zen et à l’esthétique travaillée, dont le fonctionnement est à mille lieues du parasitage que peuvent générer les écrans et autres applications.

Parlez-nous de Qleek : en quoi consiste le système que vous avez conçu ? Sur quelle technologie repose-t-il ? Comment l’utilise-t-on ?

Qleek est un lecteur de playlists pour la maison, qui permet de lire simplement du contenu en streaming depuis des plateformes comme Spotify, Deezer ou Soundcloud sans écran ni applications. Il suffit de poser un Qleek sur le lecteur pour que l'on puisse jouer le contenu qui lui est associé. Nous utilisons la technologie NFC pour reconnaître ce contenu, via une connexion Wi-Fi classique.
Les Qleeks (sortes de petits hexagones en bois à insérer sur le lecteur), quant à eux, sont composés de hêtre massif et de 3 aimants pour pouvoir les accrocher sur des surfaces métalliques ou les empiler facilement les uns sur les autres. Chaque Qleek est muni d'une puce, à laquelle l'utilisateur a préalablement associé un contenu en ligne.

Quel est l'objectif pour les usagers ? Comment cela peut leur faciliter l'écoute de sons au quotidien ?

L'objectif de Qleek est de simplifier l'accès à notre musique, en évitant l'usage excessif des téléphones qui nous bombardent de notifications et qui rendent l'expérience musicale désagréable. Cela est d'autant plus important pour les enfants ou les personnes qui ne sont pas très à l'aise avec les nouvelles technologies.


Le produit est-il commercialisé aux États-Unis ? En France ? Où peut-on le trouver ?

Qleek est disponible sur notre site internet. Nous livrons également aux États-Unis et en Europe. Qleek est aussi disponible en magasin : au Bon Marché, au BHV Le Marais, aux Galeries Lafayette et à la Défense.

Quel développement envisagez-vous pour Qleek ?

Nous travaillons en ce moment sur l'intégration des radios et des podcasts au système. Dans le futur, vous pourrez utiliser vos Qleeks pour regarder vos contenus vidéo préférés, ou pour réaliser des albums photos de vos vacances, par exemple. Nous sommes également en train de travailler avec des fabricants d'enceintes pour intégrer la lecture des Qleeks directement sur leurs appareils.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre parcours à l'UPEM ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

J’ai fait mon doctorat à l’UPEM au sein du laboratoire Gaspard Monge avec Gilles Roussel, Stéphane Lohier et Yacine Ghamri Doudane comme directeurs de thèse. J’en garde de très bons souvenirs, j’y ai fait de très belles rencontres. J’ai aussi beaucoup aimé enseigner pendant mes 3 ans à Marne-la-Vallée.

Durant vos années à l’Université, vous avez rédigé une thèse : quel en était le sujet ?


Ma thèse portait sur les réseaux de communication pour l’internet des objets. C’était un sujet très technique et intéressant. La particularité de ma thèse résidait dans le fait que je travaillais avec beaucoup d’industriels et d’universités européennes, ce qui m’a permis de concilier facilement le monde académique avec celui de l’entreprise. 

En quoi votre expérience d'étudiant à l'Université vous a-t-elle aidé à construire votre start-up ?

Je le disais pendant mon séjour à l’UPEM et je le dis encore : l’université est l’endroit parfait pour lancer une start-up. Les talents n’y manquent pas, les moyens sont à portée de main et l’esprit du chercheur et de l’étudiant sont parfaits pour le monde risqué et inconnu de l’entreprenariat. Pour ma part, je pense que ma thèse m’a permis de construire une méthode de travail assez libre et personnelle, qui me permet encore maintenant de gérer Qleek.

Découvrir Qleek en vidéo :


Site web de Qleek

Revue de presse :

What's up New York: "L'idée de Qleek, c'est de simplifier au maximum l'accès à la musique dans la maison", BFM Business, 02/05/2017

Vos contenus digitaux à portée de Qleek, la cassette du futur, www.atlantico.fr, 11/09/2014

Qleek, un support physique en bois pour les médias numériques !, www.aruco.com, 25/06/2014

Le Lunii et le Qleek, deux appareils révolutionnaires, RTL, 14/06/2014

Qleek, la start-up qui rematérialise vos musiques, séries et films, www.journaldunet.com, 19/05/2014

Qleek, la startup française qui met internet dans un coffret en bois, La Tribune, 19/02/2014

Qleek donne un aspect physique aux données immatérielles, www.atelier.net, 22/11/2013

Crédits visuels : © Qleek Inc.

Les autres coupures de presse UPEM

Contact Service Communication