moteur de recherche

Presse : Discours cérémonie des voeux, 11 janvier 2013

Discours cérémonie des voeux, 11 janvier 2013

Voeux du Président Gilles Roussel, le 11.01.2013 à l'IUT de Champs sur Marne

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les présidents, directrices et directeurs d'établissements publics,

Mesdames et Messieurs, chers collègues et amis

L'année 2012 a été une année de transition aussi bien au niveau local qu'au niveau national.

Tout d'abord ce fut une année d'élections et de mise en place de nouvelles équipes. Pour nous, ce furent les élections des conseils centraux de l'université (CS, CEVU, CTP et CA), le renouvellement du président et de son équipe, l'arrivée d'une nouvelle Directrice Générale des Services, mais je pense également à la direction d'ESIPE MLV et de l'UFR LACT, à la présidence du conseil de l'IUT, à celle du conseil de l'ADEFSA et à la direction du CFA Ingénieurs 2000. Pour nos partenaires membres fondateurs d'Université Paris-Est, ce fut aussi l'année du changement de présidence à l'UPEC, avec l'élection de Luc HITTINGER, du directeur de l'Ecole des Ponts Paris Tech, avec la nomination d'Armel de la BOURDONNAYE et à l'ENVA, avec la nomination de Marc GOGNY.
Cette année a également été marquée au niveau national par un renouvellement important des présidents d'universités et de la CPU, et bien sûr par l'élection présidentielle et celle de nos députés.

La transition est souvent l'occasion de faire un bilan, pour mieux préparer l'avenir.

Ce bilan s'est largement engagé au niveau national, avec la tenue des assises, auxquels le PRES UPE et notre établissement ont contribué. Je reviendrai plus loin sur les premières conclusions que nous pouvons tirer de ce bilan et sur ses incidences pour notre paysage d'Enseignement Supérieur et de Recherche.

Une forme de bilan s'est aussi engagée au sein de notre université, avant même que nous n'entamions l'évaluation induite par le processus de contractualisation. Les rapporteurs de la Cour des Comptes, les auditeurs de la mission ministérielle d'évaluation de l'opération Campus, l'audit de communication et le contexte économique nous ont conduit au cours de 2012 à nous pencher sur les éléments de stratégie, d'image et de structuration de notre établissement, à identifier les points de vigilance mais également à dégager des axes de progression.

Nous avons franchi, lors de l'adoption du budget prévisionnel 2013 et d'un réel projet annuel de performances, un premier pas vers une construction budgétaire plus rationnelle et maîtrisée. La tâche encore devant nous demeure importante, mais je ne doute pas – grâce à la ténacité de Frédéric MORET et de Solange BONNEAUD, au travail de notre nouveau pôle d'assistance au pilotage, à l'engagement de Bernard MORVAN et des services financiers - de pouvoir présenter très rapidement à notre conseil d'administration un projet de budget dégageant clairement des marges de manoeuvre en faveur de tel ou tel projet structurant.

En matière de ressources humaines, nous avons ouvert plusieurs chantiers, en concertation avec les représentants des personnels et les représentants syndicaux, en faveur d'une politique de stabilisation et de valorisation des agents de l'université et ce dans un souci d'équité.
Le MESR vient de nous confirmer une dotation complémentaire de 20 postes pour 2013, et nous lançons en ce début 2013 une campagne emploi « exceptionnelle » en conséquence.
Dans un contexte économique difficile et dans une situation constante de sous dotation, il nous faut toujours veiller au plus près à la gestion de tous nos emplois permanents ou temporaires, à l'évolution de ces données « barbares » que sont la masse salariale, le GVT, le plafond emplois, … pour envisager sereinement l'avenir et la réalisation de nos projets.
Je souhaite remercier l'ensemble des personnels de la DRH pour le travail accompli dans cet objectif et les efforts fournis sans relâche pour une amélioration du service.

2012, c'est aussi pour nous une année de consolidation :

L'année passée, nous avons récolté les fruits des succès de l'université, aux cotés de nos partenaires d'Université Paris-Est, dans le cadre des Domaines d'Intérêt Majeur soutenus par la Région IDF, de la labellisation du Pôle Entrepreneuriat Etudiants qui a déjà donné lieu à plusieurs manifestations, et du Programme Investissement d'Avenir : création de la SATT IDF Innov, succès et inauguration de nos Labex, projet Efficacity, projets de formations innovantes IDEA et dSchool… Notre établissement a été largement valorisé dans la presse cette année, en particulier pour sa capacité à développer des formations professionnalisantes de qualité. Nos unités de recherche et leurs personnels ont également été à l'honneur en lien avec nos partenaires d'Université Paris-Est.

Pour ne citer que quelques succès, Djallil CHAFAI du LAMA, a été nommé membre junior de l'IUF et a reçu le prix Maurice Audin, Philippe LOUBATON du LIGM, a quant à lui été nommé membre senior, Mehmet OTURAN a reçu le titre prestigieux d'ERUDITE VISITING PROFESSOR de l'université Mahatma Gandhi en Inde, et un congrès de chimie mondial sera organisé cette année en son honneur par AMERICAN CHEMICAL SOCIETY. Valentin FERAY, doctorant du LIGM, a été lauréat du prestigieux cours Peccot du Collège de France, Pierre VALETTE doctorant du laboratoire EEP, a obtenu le prix Le Monde de la Recherche Universitaire, Camille COUPRIE, doctorante du LIGM, a obtenu le prix de la meilleure thèse interdisciplinaire de la fondation EADS, et le prix de thèse Gilles Khan décerné par la Société Informatique de France, Nathalie AUBRUN, du LIGM, Vinciane ZABBAN, du LATTS, Joanna KAISER, du MSME, Nicolas OPPENCHAIM, du LVMT et Maurine MALAK, de l'ESYCOM ont eux reçu le prix de thèse d'Université Paris-Est.

Notre Conseil scientifique sous la vice-présidence de Geneviève THIERRY, avec le soutien de Damien LAMBERTON, de Caroline TROTOT et de la vice-présidence Recherche, s'est attaché tout au long de cette première année de mandat, à partager et à consolider les éléments de la politique scientifique de l'établissement.

Il en est de même avec notre CEVU, sous la vice-présidence d'Inès DE DIEGO, en collaboration avec M. Frédéric TOUMAZET, l'équipe de la Vice-présidence Enseignement et Professionnalisation et tous les services liés à l'étudiant. Un gros travail a notamment été fourni, avec les CFA, sur la consolidation de nos pratiques en matière de formation par apprentissage et de formation continue.

Nos relations avec les collectivités territoriales se sont trouvées encore renforcées par de multiples initiatives et projets :

Après de nombreux mois, ou plutôt années, de travail commun et grâce au soutien de
M. Vincent EBLE et de Mme Marie RICHARD, une convention cadre de partenariat a pu être signée entre le CG 77, le PRES et les deux universités. Cet accord fixe ainsi des engagements mutuels sur plusieurs actions et projets fondamentaux pour le développement de nos formations, le soutien de nos équipes de recherche, l'amélioration de la vie étudiante et de campus, et plus largement pour une politique volontariste d'Enseignement Supérieur et de Recherche dans notre département.

Plus localement, grâce à l'implication de Julie GOBERT (membre de notre conseil d'administration), la formalisation d'un accord de même nature a été initiée avec le SAN du Val Maubuée (récemment passé au statut de Communauté d'agglomération) et se concrétisera en 2013.

Enfin, une association étroite avec le SAN du Val d'Europe et le Département de Seine-et-Marne, avec le soutien de la société Disneyland, a permis à notre établissement de formaliser notamment deux projets innovants, en laissant une large place à la participation active de nos étudiants et de nos enseignants-chercheurs: les premières concrétisations du Cluster tourisme d'une part, et la projection d'un projet de campus urbain sur le Val d'Europe d'autre part.

Je souhaite pour 2013 que les travaux engagés avec la Région, aux côtés du PRES et de l'UPEC, puissent également se concrétiser au delà de la convention cadre, nous permettant d'envisager la réalisation d'autres projets d'envergure.

D'autres projets initiés depuis plusieurs années et dont le but est l'amélioration de la vie de Campus, se sont poursuivis avec plus ou moins de bonheur :

Malheureusement, nous n'avons pu ouvrir à l'automne dernier la Bibliothèque Universitaire Georges Perec ; une expertise judiciaire ayant pour objet de définir les responsabilités de la maîtrise d'oeuvre et des entreprises, devrait permettre de lever les réserves techniques nous empêchant jusqu'ici de réceptionner le bâtiment, en préservant le plus possible les intérêts de l'université. Tous nos efforts- et je sais pouvoir compter sur ceux de tous les collègues du service patrimoine et maîtrise d'ouvrage ainsi que du service commun de documentation- sont réalisés dans l'objectif d'ouvrir au public en septembre 2013.

Nos projets relatifs à Copernic se sont vus momentanément suspendus en 2012, par l'audit de la mission ministérielle dont je vous parlais tout à l'heure. La décision ministérielle faisant suite à cet audit sera connue le 24 janvier, cependant nous savons déjà que le rapport d'évaluation a conclu à la solidité et à la clarté de notre projet ainsi qu'à sa viabilité. Le message que j'ai adressé, avec Bernard Saint-Girons, à nos auditeurs, quant à l'urgence de réaliser des travaux d'envergure sur Copernic – par la voie du PPP ou par une autre – et à la nécessité d'abonder l'enveloppe financière de l'opération, a été entendu et signifié à notre ministère.

D'une façon plus globale d'ailleurs, nous ne manquons pas de sensibiliser régulièrement le MESR sur l'extrême fragilité de l'état de certains de nos bâtiments.

En attendant les travaux d'ampleur sur Copernic, nous avons oeuvré en collaboration avec le CROUS, dont je salue le directeur Serge PIERRON, à la réouverture du restaurant universitaire et à l'ouverture d'un restaurant dédié aux personnels, ce qui était une attente forte des personnels. Nous avons également ouvert un espace pour les personnels dans le bâtiment du Bois de l'Etang , initiative que nous souhaitons généraliser à d'autres bâtiments.

Nous avons pu constater le démarrage des travaux de la maison de l'Etudiant, sous maîtrise d'ouvrage régionale. Cet équipement devrait être opérationnel en 2015 et nous avons engagé, avec les étudiants, le travail de programmation de ce lieu, travail piloté par Karine MAROT.

Par ailleurs, l'avancement des travaux du bâtiment Bienvenue, ont permis il y a peu, d'accueillir les équipes de l'IFSTTAR, dont je salue la directrice Hélène JACQUOT-GUIMBAL. Ils accueilleront prochainement nos collègues de l'IFU et de l'IUP de l'UPEC.

Notre établissement suit avec grand intérêt la conduite des nombreux autres projets de la cité Descartes, portés par nos partenaires (le SAN, la CCI 77, l'Agence Descartes Développement, ou Advancity…) et en particulier par EPAMARNE, dont je salue le directeur général Vincent POURQUERY DE BOISSERIN. Je citerai par exemple l'installation prochaine du FCBA, des Compagnons du Devoir, avec lesquels l'université a déjà pris contact pour de futurs partenariats, ou encore l'implantation de la Maison de l'Entreprise avec laquelle nous comptons établir des relations étroites.

Ces multiples projets, cette effervescence et cette mobilisation des différents acteurs institutionnels et économiques concourent à renforcer la dynamique de la Cité Descartes et les liens tissés entre ses occupants. Autant d'éléments qui participent et participeront à l'animation de la cité Descartes, de notre campus et renforce plus largement l'image  dynamique de l'Est Parisien.

Enfin, pour réagir à l'annonce récente du report du tronçon nous concernant dans le tracé du Grand Paris, l'université se mobilise, aux côtés des élus et de ses partenaires pour faire valoir nos atouts et les intérêts qu'il y a conserver le tracé et le calendrier initial.

Outre ces aspects liés au campus, j'ai souhaité en 2012 que soient mis en place à l'université de nouveaux processus de concertation.

Dans ce cadre, notre équipe de direction a initié avec les services, composantes et équipes de recherche, des rencontres qui ont permis de mieux connaître votre travail, vos attentes, vos problématiques, mais aussi de partager nos axes de réflexion et nos projets.

Des groupes de travail, commissions, ont été créés et/ou confirmés, sur des sujets intéressant l'ensemble des personnels : restauration, vie du campus, patrimoine et budget, dossiers RH... et les bureaux des conseils se réunissent chaque mois pour préparer les ordres du jour de nos conseils centraux.

Enfin, je citerai également la mise en place et les premiers travaux de la Commission d'Orientation Stratégique, créée par le CA mais représentative également des autres conseils centraux.

La première mission de la COS s'est portée sur les axes de préparation de notre contrat d'établissement, soumis à l'examen du Conseil d'Administration.

C'est à la lumière de ces travaux que j'ai proposé, d'un commun accord avec M. Luc HITTINGER, président de l'UPEC, des orientations communes à nos deux établissements tant sur le volet formation que sur celui de la politique scientifique pour la préparation du contrat d'établissement. Les CA de l'UPEMLV et de l'UPEC ont adopté très largement ces orientations.

Dans ce cadre, s'est engagé un important travail entre les équipes de l'UPEC et l'UPEMLV sur nos cartes de formation et sur les travaux de nos unités de recherche. Je suis conscient du travail colossal que nous poursuivons, qui demande la participation de chacun et je remercie en particulier pour leur fort investissement les vice-présidentes de nos conseils, Muriel JOUGLEUX, Inès DE DIEGO, et Geneviève THIERRY, ainsi que Frédéric TOUMAZET, ses adjoints Karine MAROT, Elie FAVIER et Thierry BERKOVER et les équipes de la vice présidence enseignement et professionnalisation.

L'année 2013 sera marquée par la poursuite de ce travail, dans le contexte de l'évaluation de notre établissement.

Dans la perspective de la conclusion de son contrat avec le MESR et dans l'attente de précisions législatives et réglementaires sur les notions notamment de contrat de site, de Grande Université et dans un contexte budgétaire tendu, notre établissement sera sans doute amené, avec tous ces partenaires du PRES, à faire rapidement des choix stratégiques d'importance en matière de structuration d'un ensemble universitaire Est francilien. J'entends bien sûr que ces choix soient concertés et partagés.

Nous allons également dans ce contexte très particulier travailler à la rénovation de notre image et à une charte graphique pour l'Université avec le service communication et l'ensemble des acteurs de l'établissement.

Pour partager l'ensemble de nos réflexions sur ces sujets et faire un bilan des actions menées dans le cadre de cette première année de mandat, j'inviterai prochainement tous les personnels de l'université à se réunir 26 février 2013 après-midi à Copernic pour échanger sur ces sujets.

Je tiens enfin à vous dire combien il est agréable pour un président de travailler à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée, car je sais pouvoir compter au quotidien sur l'implication de chacun d'entre de vous. Je vous remercie très chaleureusement pour votre attachement et votre investissement constants en faveur de notre établissement. La qualité de nos formations et celle de notre recherche en témoignent.

J'ouvre une petite parenthèse pour remercier publiquement toutes celles et ceux qui accompagnent au quotidien l'équipe de direction et, plus particulièrement, Anne BERTONE qui doit, chaque jour, composer avec un président toujours pressé.

Avant de conclure, je tiens à signaler que cette année 2013 sera marquée par la fin du mandat de M. Bernard SAINT-GIRONS à la présidence d'Université Paris-Est. Je profite de ces voeux pour le remercier amicalement pour son action, qui aura notamment été marquée par nos nombreuses réussites aux Programmes d'Investissement d'Avenir et par le renforcement et la structuration d'Université Paris-Est. Merci Bernard pour toute l'énergie et la force de conviction que tu as mis pour porter au plus haut notre projet collectif.

Enfin, dans un délai plus court, la direction de notre IUT fera l'objet d'un renouvellement, du fait du départ de Jacques DESARMENIEN. Cette cérémonie des voeux dans ces locaux de l'IUT me donne une occasion toute particulière de lui rendre un hommage amical pour son investissement à la direction de l'IUT, pour les nombreuses responsabilités qu'il a assumées par ailleurs au sein de l'établissement et pour son engagement en faveur de l'université.
C'est pour moi un moment particulièrement émouvant puisque c'est Jacques qui, il y a maintenant presque 20 ans, m'a accueilli dans cette Université. Jacques, merci pour tout.

Pour finir, je vous présente à toutes et à tous mes meilleurs voeux pour cette année 2013, qu'elle vous apporte santé, bonheur et réussite dans tous vos projets.

Gilles Roussel, Président de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Les autres coupures de presse UPEM

Contact Service Communication

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage