moteur de recherche

Presse : Transfert de technologie et valorisation de la recherche à l'Université : 5 questions à Christophe Morvan

Transfert de technologie et valorisation de la recherche à l'Université : 5 questions à Christophe Morvan

Christophe Morvan est Maître de Conférences HDR en informatique à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Il est également Président de la société Open Agora qui travaille à l'élaboration d'outils en ligne pour faciliter la prise de décision collective. Avec deux associés, Olivier Bache et Benoît Masson, ils ont créé cette société en janvier 2017. Actuellement, et pour reprendre les termes présents sur le site de la société, "Open Agora fournit une application de vote complète et facile d’utilisation pour Slack, un outil puissant de communication d’équipe, utilisé par des milliers d’entreprises partout sur le globe".

Christophe Morvan a élaboré cet outil en tant qu'enseignant-chercheur à l'UPEM ; l'outil a ensuite été cédé à la société dans le cadre du transfert de technologie. Nous lui avons posé quelques questions afin d'en savoir plus sur Open Agora et ce partenariat permettant à l'Université et l'entreprise de travailler main dans la main afin de produire des outils de plus en plus performants.

Christophe Morvan, quel est le rôle de votre société ?

Globalement, nous réalisons un ensemble de produits en ligne pour aider à la prise de décision collective [dans le cadre de la communication d'entreprise, ndlr.]. Notre mission consiste à aider les groupes à tirer le meilleur parti de leur intelligence collective, via une application pour le système Slack. Actuellement, nous prévoyons de publier une plateforme de prise de décision collective

En quoi consiste l'application que vous avez créée ? Quelles sont ses fonctions ?

Aujourd'hui nous avons créé une application de vote complexe utilisable dans Slack.
La fonction clé est de permettre aux utilisateurs de classer les différentes options qui leurs sont proposées, plutôt que simplement approuver ou rejeter chacune des propositions. Notre système classe ensuite les propositions de la plus consensuelle à la moins significative. Nous réalisons également une visualisation graphique des résultats afin d'en faciliter l'interprétation.

Concernant le transfert de technologie : l'Université vous a vendu un logiciel que vous avez créé, s'agissait-il d'une cession de droits ?

La négociation a été conduite par la SATT IDF'INNOV qui a une délégation pour les opérations de valorisation. Le logiciel ayant été co-écrit avec deux auteurs individuels, il a été décidé de réaliser une cession de l'ensemble du logiciel par les trois titulaires à la société à sa création.

Comment s'est déroulée la cession ?

Le contrat a été signé fin janvier 2017, après consultation de la commission de déontologie qui a autorisé l'Université à me placer en détachement pour présider la société.

Y a-t-il aujourd'hui encore un partenariat entre l'UPEM et votre société ?

D'une part, l'Université me place en détachement au sein de l'entreprise. Et d'autre part, il est possible que d'autres travaux soient conduits conjointement entre la société et l'Université.

Les autres coupures de presse UPEM

Contact Service Communication

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage