moteur de recherche

Master GEORISQUES

Domaine Sciences, technologies, santé Mention RISQUES ET ENVIRONNEMENT INSTITUT FRANCILIEN DES SCIENCES APPLIQUÉES (IFSA)

Objectifs et Insertion professionnelle

    
M2

Capacité d'accueil

25 étudiants

Publics visés

Ouvert en Formation Initiale

Ouvert en formation continue

Ouvert en VAE

    

L'objectif principal du parcours GEORISQUES vise à former des cadres, chercheurs et experts ayant une compétence étendue et pluridisciplinaire dans le domaine des géorisques et de l'application de la télédétection spatiale et des systèmes d'information géographiques à l'étude, le suivi et la gestion de l'environnement et des géorisques. Cette compétence leur permettra d'intervenir à tous les stades de cette problématique et de s'nsérer professionnellement dans les organismes très divers concernés par celle-ci. Les diplômé(e)s acquièrent :1 - Une connaissance approfondie des phénomènes, ou aléas, naturels susceptibles d'être engendrés par les processus d'origine tant interne qu'externe (climatiques, hydrologiques, géologiques et géodynamiques). Une connaissance des risques industriels (pollution des sols) est également acquise.Cette connaissance sera acquise en s'appuyant, entre autres choses, sur des enseignements généraux, comme la géologie de l'ngénieur, la géotechnique, l'hydrologie, l'nformation géographique, etc, et des savoir-faire (observation de terrain, études de cas) qui donnent aux étudiants des compétences valorisables aussi dans d'autres secteurs d'activité et une ouverture vers d'autres professions (par exemple géotechnique, fonction territoriale). 2 - Les instruments de la maîtrise des risques associés : méthodologies d'analyse des risques (de l'évaluation de l'intensité des aléas et des facteurs déclenchants à la mesure de la vulnérabilité d'un site, en passant par l'auscultation et la surveillance d'un phénomène déclaré et la prévision de son évolution) ; 3 - Les moyens de prévention et de réduction des effets (aspects législatifs et réglementaires au niveau des décisions d'aménagement, réglementations et normes de construction, ouvrages de confortement, problèmes d'assurance, gestion des crises et protection civile,).Ces dernières compétences, seront acquises en s'appuyant de façon privilégiée sur une pédagogie d'étude de cas et un travail personnel des étudiants sur dossier, qui fait appel à des disciplines très variées, à la fois technologiques (instrumentation, ouvrages de confortement), scientifiques (recherche opérationnelle, modélisation, traitement de données), cartographique (télédétection, photo-interprétation, traitement d';image, systèmes d'information géographique), juridiques et socio-économiques, qui constituent un complément de formation indispensable à des étudiants issus d'une filière scientifique.

Les plus de la formation

- Formation axée sur les risques naturels avec une ouverture sur les risques industriels et le traitement des sols pollués.


- Différents intervenants professionnels apportent à la formation un côté pratique en lien direct avec le monde des entreprises.


- L'introduction d'outils (SIG, Télédétection, photogrammétrie, …) avec là aussi l'intervention de professionnels apporte un vrai plus à cette formation.


- Une pédagogie d'études de cas et de mini projets renforce le côté pratique.

Compétences visées

Les diplômé(e)s acquièrent :

- Une connaissance approfondie des phénomènes naturels générateurs des risques, les dommages qui peuvent en résulter, ainsi que les différents volets de la prévention et de la gestion des risques.

- Une présentation théorique et pratique des risques industriels : risques majeurs, études de dangers, méthodes d'analyse des risques, ICPE, études d'impacts, sites et sols pollués, traitements des déchets.

- Les outils pour l'observation, l'étude, la gestion et la cartographie des risques (Télédétection, SIG, photogrammétrie, …).

Après la formation

Plusieurs niveaux d'embauches apparaissent possibles avec cette filière : la recherche dans le domaine des risques naturels dans des laboratoires universitaires, en association avec des organismes publics. Au niveau professionnel, l'insertion peut avoir lieu dans des bureaux d'études privés ou publics (géotechnique, hydrogéologie, stockage de déchets), des services techniques de maîtrise d'ouvrage et de maîtrise d'oeuvre des grandes infrastructures, de grands établissements (SNCF, EDF, GDF, RATP, IRSN, etc.) et grandes entreprises de TP, des services techniques de l'état (DDE, DRIRE, DDA) et des collectivités territoriales (fonction territoriale, municipalité, communauté de commune). L'insertion professionnelle des anciens étudiants est comparativement très bonne. 

Organisation de la formation et parcours possibles

Organisation des enseignements : La 1ère année est commune aux deux parcours du Master Risques et Environnement. Elle est consacrée à des enseignements fondamentaux et transversaux. La 2ème année est consacrée à des enseignements de spécialité (semestre 3) et à un stage de longue durée (5 à 6 mois, semestre 4) dans un laboratoire de recherche universitaire, dans une institution affiliée au master ou dans une entreprise (organisme public ou privé), sur une thématique approuvée par le jury du master.En deuxième année, sur les 10 UE obligatoires, 5 sont assurées par des professionnels et 1 UE est assurée conjointement avec les enseignants/chercheurs de l'université. Des études de cas font partie de différents enseignements, ainsi que des micro-projets.

Disciplines majeures

Géologie, Géographie, Droit/réglementation, physico-chimie de l'eau.

Origine des étudiants : M2 Géorisques : M1 Risques et Environnement, Géographie, Sciences de la terre, Génie civil, Géophysique, Géosciences, ...

Que faire à la fin de la formation : Master GEORISQUES?

Les enquêtes effectuées par l'université montrent que la majorité des anciens étudiants de master dans le domaine Sciences et Technologies s'insèrent dans la vie active. Dix-huit mois après leur diplôme 2007, 87% sont en emploi. Après le parcours Géorisques, ils sont pour la plupart ingénieurs d'études ou de développement. En moyenne, ils ont mis six mois à trouver leur premier emploi et perçoivent un salaire compris entre 1500 et 2500 euros.

Environnement de recherche

Laboratoire(s) d'appui labellisé(s) : Laboratoire Géomatériaux et Environnement (UPEMLV, EA4508 - Laboratoire Modélisation et Simulation Multi-Echelle (MSME, Unité Mixte de Recherches UMR 8028) - Equipe SYStèmes de COMmunication (ESYCOM-EA2552). Autres environnements recherche : BRGM, IGN, CSTB, INERIS, CEA.

Partenariats

Partenariat avec des établissements d'enseignement :


Au sein du PRES, l'Université Paris XII - Val de Marne


- Ecole Nationale des Ponts et Chaussées - ENPC


Partenariat avec des établissements de Recherche :


- BRGM, IGN, CSTB, INERIS, CEA, IRSTEA.


 

Co-accréditation

 

Lieu de formation

Bâtiment IFI, Université Paris-Est Marne-la-Vallée. www.u-pem.fr/universite/presentation/plans-dacces/plan-du-campus/

Pour accéder au Master à l'université

L'accès en M2 est ouvert, sans sélection, aux étudiants validant le M1 de ce master. Les titulaires de M1 d'autres masters du domaine de l'environnement ou du domaine des sciences, technologies, santé, ou encore des diplômés d'écoles d'ingénieurs peuvent être accueillis en deuxième année dans l'une des spécialités du Master avec l'accord du comité pédagogique. Les candidats en formation continue peuvent éventuellement valider une partie des unités d'enseignement en fonction de leur expérience professionnelle. Ils doivent déposer un dossier de candidature spécifique (contacts : le responsable de la formation visée). 

Modalités de candidature

Les candidats en M2 doivent être titulaires d'un Master 1 ou équivalent. Les candidats doivent déposer un dossier qui sera étudié par la commission d'admission. Cette dernière déclare le candidat admis ou refusé dans la formation concernée. 

Modalité d'admission en FC

Les candidats à la formation continue, doivent suivre la même procédure de candidature que les candidats en formation initiale.

Modalité d'admission en FI

Les candidats en M1 doivent être titulaires d'une licence ou équivalent, les candidats en M2 doivent être titulaires d'un Master 1 ou équivalent. Les candidats doivent déposer un dossier qui sera étudié par la commission d'admission. Cette dernière déclare le candidat admis ou refusé dans la formation concernée. La candidature s'effectue par voie électronique sur le site de l'université.


 

Modalité d'admission en Alternance

Calendrier

Semestre 3 : partie théorique, octobre-janvier

Semestre 4 : stage, 5 à 6 mois, entre février et septembre. 

Secteur(s) d'activité associé(s)

Matériaux et environnement

Enseignement, Recherche

Année 2, Semestre 3.

Enseignements

ECTS

CM

TD

TP

• Terrain : Sorties et visites

3

30h

• Législation/normes/sécurité environmentales

3

15h

10h

• Pollution et Traitement des Sols

3

12h

12h

• Géologie de l'Ingénieur, Géotechnique

3

12h

12h

• Risques naturels

3

20h

10h

• Risques industriels

3

12h

12h

6h

• Risques. Applications

3

20h

10h

• Télédétection

3

15h

6h

6h

• SIG

3

12h

6h

12h

• Outils

3

20h

10h

Année 2, Semestre 4.

ECTS

CM

TD

TP

• Stage de 5 à 6 mois

30

Responsable de formation :

• BEDIDI Ali

Secrétariat 2ème année :

• BADOUREAUX Claudine

Bâtiment : Ifi

Bureau : 105

Téléphone : 01 49 32 90 70

Fax : 01 49 32 91 36

Courriel : Claudine.Badoureaux@u-pem.fr


Déposez votre candidature en ligne sur l’application eCandidat, menu Offre de formation, rubrique "INSTITUT FRANCILIEN DES SCIENCES APPLIQUÉES (IFSA)", en cliquant sur ce lien https://candidatures.u-pem.fr/

 

Si vous êtes de nationalité étrangère hors UE, consultez la page suivante afin de savoir si vous devez candidater sur la plateforme Campus France (37 pays concernés) ou sur la plateforme de candidatures de l'UPEM : http://www.u-pem.fr/inscription-et-scolarite/candidatures/etudes-en-france-cef/

Contactez le secrétariat de la formation pour prendre connaissance des dates de la rentrée!

Recherchez une formation!