moteur de recherche

Master INFORMATION GEOGRAPHIQUE : ANALYSE SPATIALE ET TELEDETECTION (IGAST)

Domaine Sciences, technologies, santé Mention GEOMATIQUE INSTITUT D'ELECTRONIQUE ET D'INFORMATIQUE GASPARD MONGE

Objectifs et Insertion professionnelle

    
M2

Capacité d'accueil

20 étudiants

Publics visés

Ouvert en Formation Initiale

Ouvert en formation continue

    

Le titulaire de cette spécialité est à même de participer à des projets de recherche ou des développements technologiques dans le domaine de l'Information Géographique Numérique, que ce soit dans le domaine professionnel ou dans le domaine scientifique.

Le Master a pour objectif de donner les connaissances fondamentales en :

- Télédétection, Traitement d'images satellitaires (optique et radar)

- Modélisation et traitement d'information géographique vectorielle ou image,et restitution sous forme de cartes ou de bases de données,

- Analyse spatiale et spatio-temporelle automatique de données géographiques vectorielles .

Il vise également à permettre à l'étudiant de :

- concevoir une méthode de recueil et d'analyse d'information géographique adaptée à un problème étudié, en se basant sur l'état de l'art et en prenant appui en particulier sur les principaux logiciels usuels (logiciels de traitement d'images spatiales et systèmes d'information géographique).

- développer des traitements automatiques dans un Système d'Information Géographique ou un logiciel de traitement d'image.


www.ensg.eu/IMG/pdf/pe_m2igast_2016_2017.pdf

Les plus de la formation

Ce parcours tient compte des besoins identifiés dans le domaine de la géomatique notamment grâce à l'enquête « compétences et métiers » réalisée en 2013 par l'Association Française pour l'Information Géographique, le réseau GeoRezo et le Groupement de Recherche CNRS en géomatique MAGIS. Les étudiants sont donc parfaitement préparés à ce domaine professionnel.

Compétences visées

Ce Master donne une formation en télédétection spatiale et en analyse de données géographiques. Il forme des géomaticiens capables de concevoir et mettre en oeuvre des méthodes visant à structurer, analyser et visualiser l’information géographique vectorielle et image (optique et radar), pour permettre l’étude des phénomènes ayant une composante spatiale.

Après la formation

Ce master est à orientation mixte professionnelle/recherche. D'un point de vue professionnel, il permet l'accès à des emplois d'ingénieur d'étude, ingénieur de recherche, chef de projet dans des entreprises (entreprises de la géographie numérique, géomatique, prospection géophysique, environnement, défense, bureaux d'études ou administrations territoriales). Il permet également de poursuivre son cursus par une thèse avec débouché ultérieur dans l'enseignement supérieur ou dans la recherche des organismes publics ou semi-publics : CNRS, IGN, IPG, IRD, IRSTEA, INRA, INRIA, ou à l'étranger. 

Organisation de la formation et parcours possibles

La formation s'étend sur 2 semestres, les deux premiers étant communs à tous les parcours-types. Elle est ouverte aux formations initiales et continues.

Le premier semestre de M2 correspond à 36 ECTS de formation théorique (environ 460 h réparties en cours, TD, projet) entre septembre et mars. Les cours comportent notamment des modules de mise à niveau en mathématiques, physique et informatique.

Le deuxième semestre de M2 correspond à un stage de longue durée (4 à 6 mois, de mi-mars à mi-septembre), soit dans un laboratoire de recherche, soit dans une entreprise ou une administration. Ce stage se conclut par un rapport écrit et une soutenance orale devant un jury.

Disciplines majeures

La formation comporte 120 ECTS réparties entre les principaux domaines suivants :

- Télédétection, Traitement d'images satellitaires (optique et radar)

- Modélisation et traitement d'information géographique vectorielle ou image,et restitution sous forme de cartes ou de bases de données,

- Analyse spatiale et spatio-temporelle automatique de données géographiques vectorielles.

Les options de la formation

Pas d'option dans ce parcours.

Internationalisation de la formation

La formation est ouverte aux programmes ERASMUS.

Les stages peuvent être faits à l'étranger.

Que faire à la fin de la formation : Master INFORMATION GEOGRAPHIQUE : ANALYSE SPATIALE ET TELEDETECTION (IGAST)?

Le Master 2 « Information Géographique : Analyse Spatiale et Télédétection » est un parcours de la mention « Géomatique ». Ce parcours tient compte des besoins identifiés dans le domaine de la géomatique notamment grâce à l'enquête « compétences et métiers » réalisée en 2013 par l'Association Française pour l'Information Géographique, le réseau GeoRezo et le Groupement de Recherche CNRS en géomatique MAGIS. Il est à orientation mixte professionnelle/recherche et a pour vocation de permettre l'accès à des emplois d'ingénieur d'étude, ingénieur de recherche, chef de projet dans des entreprises (entreprises de la géographie numérique, géomatique, prospection géophysique, environnement, défense, bureaux d'études ou administrations territoriales).

Il permet également de poursuivre son cursus par une thèse avec débouché ultérieur dans l'enseignement supérieur ou dans la recherche des organismes publics ou semi-publics : CNRS, IGN, IPG, IRD, IRSTEA, INRA, INRIA, ou à l'étranger.

Sont listés ci-dessous des exemples de métiers exercés et de thèses dans ce domaine

Exemples de métiers :

- Ingénieur d'étude, de développement, Ingénieurs en instrumentation, Ingénieur de recherche, Chef de projet, Consultants en Systèmes d'Informations.

Exemples de thèses :

- Apport des données radar polarimétrique pour la cartographie de la végétation en milieu tropical.

- Analyse texturale des données radar à haute résolution spatiale pour la cartographie des forêts.

- Evaluation du potentiel des données radar pour la cartographie topographique et thématique en milieu tropical : Applications en Guyane française et en Côte d'Ivoire.

- Fabriques cartographiques et fabriques urbaines : potentiel de l'Information Géographique Volontaire pour un aménagement efficace et inclusif dans les quartiers défavorisés des villes des Suds.

- Elaboration d'indicateurs géographiques pour contribuer à l'évaluation des politiques de la ville.

- L'intégration des grandes infrastructures urbaines de transport dans la ville à travers les ouvrages de couvertures. Outils d'évaluation et d'aide à la décision.

Environnement de recherche

Service de la Recherche de l'IGN, dans les équipes suivante :

- COGIT (Analyse Spatiale)

- MATIS (Télédétection)

- LAREG (Géodésie)

- LOEMI (Instrumentation)

Pour l'informatique, le master s'adosse au LIGM.

Partenariats

Laboratoires partenaires en France :

- Laboratoire Géomatique de l'Ecole Navale

- UMR Ecologie, Museum Paris

- UMR Signal, Université de Rennes 2

- Laboratoire ATIS, ESIEA, Ivry : www.esiea.fr


 

Co-accréditation

ENSG (Ecole Nationale des Sciences de l'Information Géographique) : www.ensg.eu

Lieu de formation

Campus Descartes Paris-Est (ENSG et UPEM)

Pour accéder au Master à l'université

L'entrée en M2 est possible après une formation de niveau bac+4 ou équivalent (master 1 ou 2 scientifique, 2 années d'école d'ingénieur). Le cursus est accessible en formation continue.

Modalités de candidature

Les dossiers sont à télécharger sur l'application candidature de l'UPEM.

Un premier jury d'admission a lieu fin juin. Un deuxième jury d'admission se réunit en septembre pour l'attribution des places restantes. Les dates des entretiens seront précisées.

Modalité d'admission en FC 

Le cursus est accessible en formation continue à des professionnels justifiant d’une expérience professionnelle significative en géomatique et désireux d’approfondir leurs compétences théoriques et méthodologiques. Les candidats en formation continue peuvent éventuellement valider une partie des unités d'enseignement en fonction de leur expérience professionnelle. Ils doivent déposer un dossier de candidature spécifique.


Modalités d'admission : Sur dossier et entretien.


Une commission d'admission évalue l'adéquation des connaissances et des compétences du candidat avec les pré-requis nécessaires ainsi que l'adéquation du projet personnel de l'étudiant avec les objectifs du Master.


(http://www.u-pem.fr/espace-professionnel/formation-continue/)

Modalité d'admission en FI 

Le Master 2 IGAST est accessible en formation initiale et s’adresse

  • aux étudiants engagés dans un cursus de masters scientifiques (géomatique, informatique, physique,…)
  • aux titulaires du Master 1 de la mention Géomatique, co-habilitée par l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) et l’ENSG, dont il constitue l’un des parcours
  • à des étudiants ayant suivi deux années de formation en école d’ingénieur et désirant se spécialiser en analyse de données spatiales et télédétection
  • à des étudiants de Master en géographie ainsi que de formations touchant à l’aménagement du territoire (urbanisme, architecture, etc.), ayant des compétences en informatique, analyse de données, traitement du signal et/ou SIG, et désireux de se spécialiser sur les méthodes de traitement des données spatiales vectorielles et image.
  • Les auditeurs libres (en nombre limité), doctorants ou chercheurs déjà docteurs, extérieurs à l'Université Paris-Est, français ou étrangers, peuvent être acceptés sur dossier lorsque la nature de leurs recherches démontre que suivre la formation SIG constituerait une plus value. Une convention doit alors être signée avec l'Ecole doctorale de leur université d'origine.

Modalités d'admission : Sur dossier et entretien.


Une commission d'admission évalue l'adéquation des connaissances et des compétences du candidat avec les pré-requis nécessaires ainsi que l'adéquation du projet personnel de l'étudiant avec les objectifs du Master.

Modalité d'admission en Alternance 

Pas d'alternance

Retrait des dossiers

Les candidatures pour la première session sont ouvertes du 10 mai au 1er juillet 2017. Pour les candidats pre-selectionnes, les entretiens auront lieu début juillet.

Une 2ieme session est ouverte du 1er au 15 septembre 2017

Calendrier

Le premier semestre de M2 correspond à environ 350 h réparties en cours, TD, projet entre septembre et mars.

Le deuxième semestre de M2 correspond à un stage de longue durée (4 à 6 mois, de mi-mars à mi-septembre), soit dans un laboratoire de recherche, soit dans une entreprise ou une administration. 

Année 2, Semestre 3.

Enseignements

ECTS

CM

TD

TP

• UE Mathématiques pour les Sciences Géographiques

3

15h

15h

• UE Programmation SIG et Image

3

20h

20h

• UE Télédétection - Méthodes

3

15h

15h

• UE Télédétection - Applications

3

18h

18h

• UE Traitement d'Images

3

16.5h

16.5h

• UE Information géographique vectorielle

3

15h

15h

18h

• UE Analyse géométrique de données géographiques vectorielles

3

15h

15h

• UE Statistique spatiale et représentation

3

15h

15h

• UE Analyse de dynamiques spatio-temporelles

3

15h

15h

• UE Conférences et étude bibliographique

3

12h

5h

• UE Projet tutoré en télédétection

3

3h

27h

30h

• UE Projet tutoré en analyse spatiale

3

3h

27h

30h

Année 2, Semestre 4.

ECTS

CM

TD

TP

• UE Stage en entreprise

24

Responsable de mention :

• BIRI Venceslas

Responsable de formation :

• FRISON Pierre-Louis

Secrétariat :

• CONSTANT Mathilde

Bâtiment : Copernic

Bureau : 2B008

Téléphone : 01 60 95 77 41

Fax : NC

Courriel : Mathilde.Constant@u-pem.fr

Les candidatures pour la première session sont ouvertes du 10 mai au 1er juillet 2017. Pour les candidats pre-selectionnes, les entretiens auront lieu début juillet.

Une 2ieme session est ouverte du 1er au 15 septembre 2017

Contactez le secrétariat de la formation pour prendre connaissance des dates de la rentrée!

Recherchez une formation!