moteur de recherche

Master Politiques urbaines intégrées dans l'espace euro-méditerranéen

version d'impression Imprimer la brochure

Domaine "Sciences humaines et sociales" Mention URBANISME, AMENAGEMENTS ET TRANSPORTS INSTITUT FRANCAIS D'URBANISME (IFU)

Le Master à l'université

    

Master à orientation professionnelle

Capacités d'accueil en M1 par site

45 étudiants

Capacités d'accueil en M2 par site

45 étudiants

Site web de la formation

ifu.univ-mlv.fr

Publics visés

Ouvert en Formation Initiale

Ouvert en formation continue

Ouvert en VAE

Ouvert en apprentissage

    

Le master conduit à un diplôme de niveau Bac+5, au même titre que les diplômes d'ingénieurs et d'écoles de commerce. C'est une formation accessible aux titulaires d'une licence générale. Certaines spécialités de master sont à orientation « recherche », d'autres à orientation « professionnelle ». De plus en plus, les spécialités de master sont mixtes, afin de permettre aux étudiants de faire leur choix au cours du master. Quelle que soit l'orientation choisie, les débouchés du master sont très variés.

Compétences visées

En vue de développer les compétences susvisées chez les étudiants, le master repose sur la démarche pédagogique suivante :

-cours, séminaires, conférences en France et à l'étranger (Villes et établissements supérieurs partenaires du master).

-Stage long en alternance, apprentissage ou contrat de professionnalisation : La continuité du Master depuis 1995 lui a permis de se fidéliser un réseau de partenaires qui accueillent chaque année, soit en stage, apprentissage ou professionnalisation, les étudiants de la spécialité: Les collectivités locales, Pact Arim, ISTED, Cités Unies, OPAC, le Forum Européen de la Sécurité Urbaine, l’URBACT- service relations internationales, conseil régional et conseils généraux, des agences urbaines, le MAE, la CDC, la SNCF, la RATP,…

- Ateliers sur sites à partir de conventions avec des collectivités locales : Chaque année, la spécialité bénéficie de conventions avec des collectivités territoriales de l’Ile de France. Les étudiants, répartis en groupes, sont tenus de répondre à des commandes réelles avec restitution des travaux aux équipes municipales (techniciens et élus).

- Un séjour d'étude dans un pays partenaire

- Les étudiants bénéficient également des séminaires en partenariat avec des organismes et agences européennes (Marseille, Bruxelles,...) Ils participent également à des colloques concernés par une problématique du master.

Ainsi, à l’issue de la formation, ils sont capables:

-En terme d’analyse territoriale : à partir de données existantes ou collectées dans les différents champs (politique, économique, social, culturel, environnemental, d’aménagement, d’urbanisme, juridique, organisationnel,…), et à partir des ressources et des potentialités…., d’étayer une problématique territoriale, d’établir des scénarii prospectifs et de formuler des préconisations stratégiques et opérationnelles, dans une pleine connaissance des processus décisionnels et des enjeux ;

-En terme de projets, ils participent à la conception et à la mise en oeuvre d’une stratégie globale de développement, de dynamisation d’un territoire et à l’émergence d’une gouvernance urbaine intégrée.

Ils sont capables, à partir d’un diagnostic partagé, de définir des objectifs, de dimensionner et d’organiser les actions à mener, de mobiliser et d’articuler les ressources financières, de composer une instance de pilotage et une équipe de réalisation, de définir les modalités d’un travail en commun et d’évaluation des résultats.

-D’une manière générale, ils acquièrent de solides compétences en matière d’animation, de conduite de réunion, de négociation, de concertation, de médiation, de «pilotage d’interfaces », voire de gestion de conflits, mais aussi en terme de communication et de production de synthèses écrites et orales.

- En outre, leur formation théorique leur permet, une analyse des problématiques urbaines en France et dans les pays euro-méditerranéens et une compréhension des enjeux politiques, économiques, sociaux et culturels. Elle les conduit également à une bonne connaissance des institutions et de leur organisation politico-administrative, ainsi que des logiques d’acteurs (économiques et sociaux) .Elle leur permet également d’appréhender les cadres et les modes de production des politiques publiques et des différents dispositifs liés au développement urbain, ainsi que la maîtrise des environnements réglementaires, juridiques et financiers nationaux et européens.

1. L'acquisition des connaissances :

- appréhension et analyse des phénomènes urbains dans leur complexité, leur singularité et leurs multiples dimensions (économique, sociale, foncière, politique, interculturelle etc.)

- Maîtrise des cadres cognitifs et normatifs relatifs aux questions sociales (pauvreté, accès au logement, à l'emploi, mobilité etc.)

- connaissance des acteurs et des dispositifs

2. L'acquisition des méthodes et outils de mise en oeuvre des projets :

- comparaison et regards croisés dans l'espace euro-méditerranéen ;

- compétences stratégiques sur le diagnostic; sur le jeu des acteurs ;

- connaissances de l'environnement juridique et administratif des collectivités territoriales et des institutions nationales et européennes ;

- compétences sur la conduite et l'évaluation du projet territorial.

Objectifs et Insertion professionnelle

Le titulaire de cette spécialité est à même de développer une analyse territoriale transversale, prospective et stratégique, s’inscrivant dans une perspective de développement durable, liant aménagement urbain et dynamiques de cohésion sociale.

Favorisant l’aide à la décision, il est capable de créer les conditions d’impulsion et de co-construction de projets territoriaux, de les concevoir et les animer en partenariat, en s’appuyant sur les ressources locales, les opportunités de financement, la constitution de réseaux, et en associant les acteurs publics et privés (économiques, issus de la société civile…) et les habitants.

La dimension euro-méditerranéenne, qui associe le cadre européen et les espaces périméditerranéens, permet d’élargir la compréhension des phénomènes urbains et sociaux ; les logiques d’action de gouvernance et des politiques de développement urbain en s'appuyant sur les expériences européennes et du bassin méditerranéen.

L'objectif principal de ce master est de former des professionnels qui agiront à l'interface des politiques d'aménagement, des politiques sociales et des politiques environnementales intégrant la question de la place des habitants au coeur des projets urbains.

Cette formation opérationnelle prépare des spécialistes du renouvellement urbain durable et de la cohésion sociale, axée sur les principes, méthodes et outils d'une démarche de projets complexes intégrés, prenant en compte l'ensemble des données et priorités du développement territorial durable.

Cette démarche, applicable dans un contexte local, doit prendre en compte la spécificité de chaque contexte dans une logique d'échanges de pratiques et de savoirs nés des expériences au Nord comme au Sud de la méditerranée.

Pour ce faire, le cursus est centré sur les champs relatifs aux questions sociales (pauvreté, accès au logement, mobilité, ségrégation et discriminations, sécurité; développement économique et emploi....) et dans les domaines de la gouvernance des projets urbains : territorialisation et contractualisation de l'action publique, rapports ente société civile et décideurs locaux, nouvelles formes d'organisations de l'action publique....

Les lauréats du master spécialité PUIEM travaillent dans les collectivités territoriales et dans les organisations publiques et privées qui contribuent au développement de projets de territoire liés au Renouvellement Urbain et au Développement Social (en France, en Europe et dans les pays du Sud). Ils peuvent également exercer des activités dans des organisations, spécialisées dans le montage de projets européens et de coopération décentralisée entre les collectivités territoriales des pays européens et celles des pays du bassin méditerranéen. Leur intervention se situe autant auprès des maîtres d’ouvrage que des maîtres d’oeuvre.

Ces professionnels peuvent prétendre aux emplois suivants :

- Fonctionnaire au sein d’une collectivité territoriale (niveau d’entrée : attaché), - Fonctionnaire dans la fonction publique d’Etat et dans les organismes internationaux (commission européenne, Euro-Med, Agences européennes,...)

- Chef de projet territorial ou/et de coopération décentralisée ;

- Chargé d’études ou chargé de mission dans des bureaux d’études, cabinets de consultants, SEM intervenant dans le renouvellement urbain et le développement social,…

- Responsable de service, chargé de mission en entreprise publique (RATP, SNCF, EDF…), privée, bailleur, ONG…

Ce master, faisant suite au DESS existant depuis 1995, a un taux d'insertion, à l'obtention du diplôme, de 80 à 95% selon les promotions, soit dans les terrains même d'apprentissage, de professionnalisation ou stage, soit dans le réseau des partenaires.

 

Cohabilitations

Université Paris 12 Val-de-Marne et Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (spécialités GSU et TEM)

Modalités d'admission en Formation Continue

Toute personne ayant plus de 26 ans et ayant interrompu ses études plus de 2 ans relève de la formation continue. Les admissions se font sur dossier sur le site internet u-pem rubrique "Candidatures".
Pour tout renseignement sur les dispositifs de la formation continue, vous pouvez contacter le service de la formation : fc@u-pem.fr.
Pour tout renseignement sur l'admission, le contenu pédagogique ou le rythme des cours, vous pouvez contacter l'équipe pédagogique.
Les candidats en formation continue peuvent éventuellement valider une partie des unités d'enseignement en fonction de leur expérience via la procédure de VAPP (Validation des Acquis Professionnels et Personnels). Cette procédure est réalisée lors de l'étude des dossiers de candidature par l'équipe pédagogique.

 

Modalités d'admission en Formation par Alternance

Les candidats à l'alternance (Formation en apprentissage) doivent rechercher une entreprise dès que leur candidature a été acceptée dans la formation. Le CFA partenaire de l'université peut les aider dans cette recherche.

 

Modalité d'admission en Formation Initiale

L'accès au master2, spécialité «Politiques urbaines intégrées dans l'espace euro-méditerranéen» est ouvert, après sélection sur dossier puis entretien:

- aux étudiants de l'UMLV ayant validé leur M1 en «Aménagement, Urbanisme et transport»;

- En entrée directe aux étudiants en aménagement et urbanisme, architecture, géographie, sciences politiques, sociologie…

Modalités de contrôle des connaissances

Le master est délivré aux étudiants ayant validé toutes les unités d'enseignement du parcours, c'est-à-dire ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20 à l'intérieur de chaque UE. Il n'y a pas de compensation entre les UE.

Au sein de chaque UE, il y a compensation entre les matières, proportionnellement au coefficient de chacune d'elles, sans note éliminatoire.

Le contrôle des connaissances se fait à la fois en continu et par un examen terminal.

 

Lieux de formation

Institut Francilien de l'Urbanisme (IFU)

Retrait des dossiers

- Candidatures en ligne à partir de mi-avril 2014 sur le site internet de l'université u-pem.fr, rubrique « candidatures ».

- Formations ouvertes à l'apprentissage : à partir de début mars

- Formations initiales ou continue : à partir de début avril

Année 1, Semestre 1.

Enseignements

ECTS

CM

TD

TP

• Préparation méthodologique de travail personnel de fin d'année

2

20h

• Bloc "Fondamental" (4 UE au choix parmi 6)

16

144h

- Partenariat, coopération, participation et systèmes d'acteurs

4

36h

- Socio-économie de la mobilité des personnes

4

36h

- Action publique et territoires

4

36h

- Sociologie et anthropologie des sociétés urbaines contemporaines

4

36h

- Notions fondamentales de l'urbanisme opérationnel

4

36h

- Finances locales

4

36h

• Bloc "Thématique" (3 UE au choix parmi 6)

9

108h

- Histoire des villes du monde dans la longue durée

3

36h

- Dynamiques démographiques et géographiques des villes du monde

3

36h

- Ingénierie urbaine

3

36h

- Nouveaux contextes gestionnaires et nouveaux modes d'intervention

3

36h

- Ville et environnement : climat, air, bruit, paysage, des enjeux multiscalaires

3

36h

- Le projet urbain entre dessein et dessin

3

36h

• Bloc "Méthode" (1 UE au choix parmi 2)

3

72h

- Analyse systémique et méthodes quantitatives

3

36h

- Outils de l'enquête : théories et pratiques

3

36h

Année 1, Semestre 2.

ECTS

CM

TD

TP

• Travail personnel encadré

6

40h

• Bloc "Fondamental" (3 UE au choix parmi 5)

12

108h

- La question foncière

4

36h

- Economie régionale et développement urbain

4

36h

- La planification territoriale en France et en Europe

4

36h

- Approches juridiques de l'urbanisme

4

36h

- Habitat, logement

4

36h

• Bloc "Thématique" (3 UE au choix parmi 7)

9

108h

- Métiers et pratiques de l'urbanisme

3

36h

- Métropolisation et dynamique des territoires

3

36h

- Nouvelles technologies et maîtrise de l'énergie

3

36h

- Ville et environnement : biocycles urbains

3

36h

- L'urbanisme après la crise

3

36h

- Territoires de l'échange

3

36h

- Apprentissages pratiques (2 matières au choix)

3

36h

- Groupe 1 : JINU

3

36h

- Groupe 2 : Atelier

3

36h

• Bloc "Méthode" (1 UE au choix parmi 2)

3

36/0h

0/36h

- Images et imaginaires urbains

3

36h

- Représentation et analyse des formes urbaines (2 matières au choix)

3

36h

- Groupe 1 : Représenter l'espace urbain en architecture

3

36h

- Groupe 2 : Lire et analyser les cartes

3

36h

Année 2, Semestre 3.

ECTS

CM

TD

TP

• Dynamiques territoriales et enjeux stratégiques du renouvellement des villes euro-méditerranéennes

6

60h

- Cadre de l'aménagement urbain et stratégies de renouvellement du territoire (politiques de peuplement et habitat, étalement urbain, densité et mobilités)

- Dynamiques urbaines et mixités des territoires (attractivité et cohésion sociale, rapports entre la ville et son environnement)

- Enjeux sociétaux contemporains du renouvellement urbain (gouvernance et société civile, nouvelles formes et pratiques de l'action locale et de ses services)

• Politiques européennes et coopération régionale et décentralisée

6

60h

- Cadre institutionnel des politiques urbaines en Europe et en méditerranée (les institutions, nature et rôle, politiques structurelles, normes, méthodes et impacts)

- Les activités du renouvellement urbain (acteurs publics et privés, réseaux d'échanges de savoirs et d'expériences, place et rôle des bailleurs internationaux)

- Organisation et innovation (les nouvelles compétences, les nouveaux métiers des politiques urbaines)

• Projets de territoires et cohésion sociale : Stratégies et méthodes

10

60h

30h

- Processus de décision et échelles d'intervention (implication des habitants et de la société civile, les nouvelles technologies au service du renouvellement urbain)

- Montage et conduite de projets (méthodologie du diagnostic territorial et de l'évaluation, management du projet et des partenariats))

- Les outils de la conduite de projets (la commande publique, proc

• Ateliers sur sites

8

90h

- Ces ateliers seront conduit sous la responsabilité d'un enseignant de l'université et d'un correspondant territorial. Ils portent sur une commande par convention d'une collectivité territoriale. Chaque atelier fait l'objet d'un rapport intermédiaire soumi

Année 2, Semestre 4.

ECTS

CM

TD

TP

• Séminaires thématiques d'approfondissement

8

80h

28h

- Ces séminaires favoriseront le croisement d'expertises et d'expériences euroméditerranéennes et porteront sur des thématiques majeures entre autres (défis énergétique et climatique et services, politiques de l'emploi et de formation, insertion par l'écono

• Stage/Apprentissage : Séminaires méthodologiques - Production du mémoire

20

40h

• Optionnelles

2

30h

- Préparation au concours ou langue vivante (anglais)

Responsable de mention :

• SOUAMI Taoufik

Responsable de formation :

• JARRIGEON Anne : (Responsable du Master 1)

• ROUSSEAU Marie-Paule : (Co-responsable du M2)

• MIOT Yoan : (Co-responsable du M2)

Secrétariat 1ère année :

• CANDIA Elsa

Bâtiment : IFU

Bureau : 105

Téléphone : 01 60 95 78 78

Fax : 01 60 95 79 21

Courriel : elsa.candia@u-pem.fr

Secrétariat 2ème année :

• BEYLS Elisabeth

Bâtiment : IFU

Bureau : 105

Téléphone : 01 60 95 78 79

Fax : 01 60 95 79 21

Courriel : elisabeth.beyls@u-pem.fr


Inscriptions sur le web des candidatures : https://candidatures.u-pem.fr/