moteur de recherche

Programme de travail

 

Programme annuel de travail pour l’année 2019

de la chaire ESS-UPEM

 

 

 

Le comité de pilotage de la chaire ESS-UPEM, dans sa séance du 23 novembre 2018, a arrêté son programme de travail pour l’année 2019.

1. Les axes de recherche 2019

 

Le développement de la recherche scientifique relative à l’ESS fut le premier défi que la chaire ESS-UPEM dût relever ; un défi au sein de l’université Paris Est Marne-la-Vallée mais un défi aussi plus général tant l’économie sociale et solidaire est aujourd’hui encore une discipline rare au sein du monde de la recherche. Le programme 2019, en s’inscrivant dans la continuité des recherches initiées les années précédentes, est structuré autour de deux grands axes. L’un poursuit les recherches de la chaire ESS-UPEM sur les communs sociaux. L’autre prolonge le colloque chercheurs-acteurs sur la place de l’économie sociale dans la réinvention du modèle social français au XXIe siècle.

 

 

1.1 Les communs sociaux

 

Depuis l’année 2015, la chaire ESS-UPEM développe l’hypothèse de recherche sur les communs sociaux selon laquelle certaines des réalités de l’économie sociale et solidaire constituent des communs particuliers dans la mesure où localement ils construisent des ressources associées à un droit universel d’accès de telle sorte qu’elles puissent devenir réellement et démocratiquement accessibles à tous sur les territoires. L’emploi, la santé, la culture, la mobilité, le logement, l’alimentation, l’énergie… constituent de telles ressources rendues accessibles à tous et, en particulier, aux plus fragiles par l’organisation de communs sociaux.

 

1.1.1 Le projet de recherche CITÉS Descartes

 

Suite à notre candidature en 2017-2018 au programme I-Site Impulsion, et bien que non retenu par ce dernier, notre projet CITÉS Descartes (pour Communs Interdisciplinaires de la Transition Ecologique et Solidaire sur la cité Descartes) a continué son développement en se centrant sur le test d’un commun expérimental de la mobilité douce et partagé sur la cité Descartes. L’équipe recherche a initié le développement d’une web-application sous la forme d’un commun avec des étudiants CMW et Imac dans le cadre de projet tuteuré puis organisé un Hackathon et l’évènement Parking Day sur la cité Descartes. Pour continuer cette R&D, une association Mobilité Descartes en commun sera créée fin 2018, début 2019, accompagnée par des étudiants du Master IESS. L’année 2019 sera l’année d’une première analyse de ce premier commun expérimental dans le cadre d’un nouveau projet I-Site de type exploratoire. Par ailleurs, cette R&D fait partie du dossier déposé Territoire French Impact (voir ci-dessous).

 

1.1.2 Six R&D sur les communs

 

Six R&D sont développées sur des terrains particuliers tout en croisant la recherche précédemment évoquée.  Tout d’abord, la recherche de thèse commencée il y a trois ans par Geneviève Fontaine sur les communs de capabilité. L’année 2019 sera l’année d’aboutissement de cette R&D très ambitieuse et dont le soubassement théorique associe à la théorie des capabilités de Sen la perspective des communs dans la tradition d’Ostrom. Cette R&D interne à la Société coopérative d’intérêt collectif Tétris, dont elle nourrit le développement, offre également la possibilité d’évaluer de manière très opérationnelle la dimension de communs des pôles territoriaux de coopération économique. Ensuite, la thèse en bourse Cifre au sein de La Poste de Cristina Raileanu porte sur la place et le rôle des grandes entreprises dans les communs sociaux intégrant des plateformes numériques avec une application particulière au groupe La Poste. Cette recherche a pris du retard et l’un des enjeux de l’année 2019 sera pour elle de le rattraper. Commencée en 2017 dans le cadre d’une mission d’une étudiante en Master 2 IESS à l’Irup de St Etienne, la chaire ESS-UPEM porte une R&D sur la redynamisation de la vallée des usines à Thiers autour de l’ESS et des communs, qui se poursuivra en 2019.

 

 

Trois nouvelles R&D vont démarrer en 2019. Une R&D sur les communs débute dès le 1er novembre 2018 pour trois ans dans le cadre de la thèse en contrat Cifre de Sophie Audrain. Sa thèse aborde le logement sous l’angle des communs sociaux à partir des initiatives de logement participatif portées par l‘association Habitat et Humanisme en Ile de France. Dans le cadre du dépôt d’un dossier de réponse à l’appel à manifestation d’intérêt du Haut-Commissariat à l’ESS, Territoires French Impact, la chaire ESS-UPEM développera une activité de recherche consistant dans l’analyse de l’écosystème d’accompagnement et de financement de l‘innovation sociale sur Paris Vallée de la Marne. Outre la chaire ESS-UPEM quatre autres partenaires font partie du collectif porteur de cet écosystème : l’agglomération Paris Vallée de la Marne,  le Sietrem, Afile77 et la M2ie. Enfin, un projet de thèse en cotutelle avec l’Université Libanaise sera construit en 2019 avec une ancienne étudiante du master IESS, Zéina Awaydate, en lien avec le développement d’une banque solidaire en commun.

 

 

Enfin, le projet de la chaire ESS-UPEM, Activateur de Communs de Territoires la Transition Ecologique et Solidaire (ACTTES), déposé en partenariat avec la Coop des communs, a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projet de recherche participative CO3 (Co-construction des connaissances pour la transition écologique et solidaire) de l’Ademe. Ce projet d’un an octroie un financement pour mettre en place un programme de recherche qui devrait être développé ensuite sur trois ans.

 

1.2 Economie sociale et Etat social au XIXe siècle

 

 

La chaire ESS-UPEM poursuit un programme lancé en 2017 avec l’organisation du colloque chercheurs-acteurs sur la place de l’économie sociale dans la nécessaire réinvention du modèle social français pour le XXIe siècle.

 

                               1.2.1 Etudes sectorielles sur la petite enfance et le grand âge

 

En lien avec la chaire ESS de Reims, la chaire ESS-UPEM a lancé en 2018 un programme de recherche sur la place de l’ESS dans les secteurs de la petite enfance et du grand âge dans la visée d’en tirer des leçons pour un nouveau modèle social français au XXIe siècle. Plusieurs problématiques de recherche ont été définies (modèle économique, accessibilité/segmentation, problématiques foncières, qualité, condition sociale…) par une dizaine de chercheurs. L’année 2019 sera l’année de lancement des premières monographies réalisées sur la base d’un questionnaire commun à l’équipe.

 

                               1.2.2 Fondements théoriques de la solidarité

 

Dans le sillage des recherches précédentes sur le solidarisme de Léon Bourgeois, des études sur le fondement théorique de la solidarité seront continuées. Pour une part, ces études reviendront sur l’histoire en continuant l’étude de l’œuvre de Léon Bourgeois et de sa théorie de « l’individu associé ». Pour une autre part, elles seront continuées à travers un outillage théorique contemporain, celui de la théorie des jeux à cadres variables dans la tradition de Bacharach. Ces recherches sur les fondements théoriques de la solidarité rejoignent très largement les recherches sur les communs sociaux auxquelles elles apportent des fondations théoriques. En 2020, des rencontres Léon Bourgeois devraient être organisées pour le centenaire du prix Nobel de la paix qui lui a été décerné pour sa contribution à la naissance de la Société des Nations.

 

                               1.2.3 Histoire et perspective de la mutualité

 

La recherche réalisée sur la naissance de la mutualité à Thiers en 2018 sera poursuivie en 2019 avec un double objectif. D’une part, continuer à restituer et analyser l’histoire de la mutualité à Thiers autour notamment de la création de l’Union thiernoise mutualiste en 1904. D’autre part, éclairer par ce détour historique les perspectives actuelles de la mutualité à Thiers où l’Union thiernoise mutualiste vit désormais au sein de Harmonie mutualité et donc du groupe VYV que la mutuelle Chorum a rejoint.

 

Enfin, en dehors de ces axes de recherche, la chaire ESS-UPEM se félicite d’accueillir une thèse dont la visée est de mesurer de manière économétrique le rôle du financement des entreprises de l’économie sociale et solidaire dans la croissance des pays dans une perspective de comparaison européenne. Cette thèse sera conduite par George Alexopoulosga sous la double direction de Hervé Defalvard et François Legendre.

2. Les formations et enseignements en 2019

 

L’année 2019 a pour les formations et les enseignements d’ores et déjà commencé avec la rentrée 2018. Nous commencerons par un point sur cette rentrée qui annonce encore de nombreux diplômés ESS pour l’année 2019. Ensuite, nous donnerons les perspectives quant aux enseignements de l’ESS que la chaire ESS-UPEM délivre dans des formations généralistes. Enfin, nous présenterons l’état des lieux des associations initiées par la chaire ESS-UPEMet qui permettent aux étudiants de l’UPEM de découvrir en pratique l’économie sociale et solidaire.

 

 2.1 Licence professionnelle et Master ESS

 

Les formations dédiées à l’ESS au sein de la chaire ESS-UPEM rassemblent les formations de l’UPEM à Marne-la-Vallée et les formations de l’Irup à St Etienne. Toutes ces formations sont des formations en alternance suivies soit en apprentissage soit en formation continue.

 

Pour les formations de Marne-la-Vallée, la licence professionnelle GOESS compte 26 étudiants à la rentrée 2018 dont 9 étudiants en apprentissage. Ce nombre est en augmentation par rapport aux deux années précédentes. Pour le master mention économie sociale et solidaire, entre la première année et ses deux parcours ouverts cette année en deuxième année (parcours IESS et parcours SMS), il comptabilise 89 étudiants (70% en apprentissage et 30% en formation continue). Le nouveau parcours de master Gestion des entreprises de l’économie sociale et solidaire réservé à la formation continue comptera pour sa rentrée de janvier 13 étudiants. 

 

Plus de 150 étudiants seront ainsi formés dans des filières ESS au sein de la chaire ESS-UPEM. L’université de Marne-la-Vallée est ainsi le premier lieu de formation universitaire en France dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

 

L’année 2019 sera celle de la nouvelle accréditation de l’ensemble de nos formations pour les cinq prochaines années sans que cela implique de changement majeur.

 

Enfin, l’année 2019 sera marquée par la conduite d’une nouvelle innovation sociale et pédagogique dans le cadre du projet Territoire French Impact. Cette innovation consiste dans l’implication des projets tuteurés et collectifs des étudiants de nos formations ESS dans l’accompagnement des projets d’innovation sociale sur le territoire en lien avec de nombreux acteurs du territoire dont l’agglomération Paris Vallée de la Marne, Afil77 ou le Sietrem. Trois projets tuteurés du Master IESS accompagnent ainsi les projets de création d’une ressourcerie, d’un super marché coopératif et d’une plateforme coopérative de covoiturage. Trois projets collectifs de la licence pro GOESS accompagnent les projets de création du super marché coopératif, d’une microbrasserie coopérative et d’une plateforme coopérative Missions juniors. Cette innovation sociale et pédagogique s’inspire largement des incubateurs technologiques de coopérative populaire au Brésil.              

 

2.2 Enseignements de l’ESS dans les formations généralistes

 

Depuis sa création en 2010, la chaire ESS-UPEM a toujours associé au développement de ses formations dédiées à l’ESS, un programme de sensibilisation à l’ESS pour des étudiants de filières généralistes. Ainsi chaque année, un cours optionnel d’introduction à l’économie sociale est proposé aux étudiants de première année de la licence Economie et Gestion de l’UPEM. Ce cours proposé au second semestre est en moyenne suivi par une centaine d’étudiants.

 

La chaire ESS-UPEM a plus récemment développé pour les enseignants stagiaires des Master MEEF concernant les futurs professeurs des écoles du premier degré, une unité d’approfondissement et de recherche intitulée « Eduquer à la solidarité à l’école ». Une quarantaine d’enseignants stagiaires, sur le site de Livry Gargan de l’Espe de Créteil, ont choisi cette année cette UAR. Ils seront accompagnés sur les possibilités de mettre en place dans leurs classes un projet d’éducation à la solidarité qui les amènent ainsi que leurs élèves à découvrir l’économie sociale et solidaire. Des mémoires sont ensuite réalisés sur ces projets d’éducation à la solidarité.

 

Le nouveau diplôme interuniversitaire (DIU), Conseiller en insertion et mobilité, accueillera sa troisième  promotion d’étudiants en formation continue en mars 2019. La chaire ESS-UPEM, en raison de ses compétences anciennes dans le champ de l’insertion est associée à ce projet, aux côtés de l’école d’urbanisme de Paris (EUP). Marie Hélène Massot (EUP) et Hervé Defalvard (Chaire ESS-UPEM) sont les deux co-responsables pédagogiques du diplôme dans la mise en place duquel Melaine Cervera s’est particulièrement investi pour la chaire ESS-UPEM.

 

Enfin, un cours d’économie d’entreprise sera délivré aux étudiants de deuxième année de la Licence Génie civil dans lequel est faite une place, contrairement au programme du Lycée, aux entreprises de l’économie sociale et solidaire. Sur les trente-cinq étudiants inscrits cette année, aucun n’avait entendu parler de l’économie sociale et solidaire.

 

 

2.3 Les associations Coop’à-prendre et Mobilité Descartes en commun

 

Depuis 2011, la chaire ESS-UPEM en coopération avec son partenaire Coopaname, développe une initiative partagée Coop’à-prendre qui, depuis 2016, est devenue une association. Son objet est de permettre aux étudiants de porter des projets d’activité sous forme coopérative et en lien avec le territoire de Marne la Vallée. Deux projets seront développés au sein de Coop’à-prendre pour l’année 2019 : un projet de microbrasserie coopérative et un projet de plateforme « Missions juniors ». Ces deux projets seront également en lien avec le dispositif « Coopérative éphémère » porté par Coopaname.

 

Suite au programme de R&D sur la création d’un commun expérimental de mobilité douce et partagée sur la Cité Descartes, une nouvelle association réunissant pour l’instant des étudiants et des enseignants-chercheurs sera créée en 2019. Son objet est le développement et la gestion de la web-application de covoiturage Mobilité Descartes sous la forme d’un commun, faisant donc de celle-ci un commun numérique.

   

3. La visibilité de l’ESS

 

 

Du point de vue des évènements prévus sur ce troisième axe du programme de la chaire ESS-UPEM, l’année 2019 aura un caractère exceptionnel du fait de l’organisation par la chaire ESS-UPEM du colloque international de Cerisy sur les territoires solidaires en commun et des XIXe Rencontres du RUIESS.

 

 

3.1 Le colloque international de Cerisy : Territoires solidaires en commun (12 au 19 juillet)

 

Suite aux deux premiers colloques de Cerisy sur les communs en 2016 et 2017, la chaire ESS-UPEM a été sollicitée pour organiser le troisième et dernier colloque de ce cycle cerisyen sur les communs en mettant l’accent sur une dimension peu abordée jusque-là, celle des territoires. Elle s’est associée à la chaire d’économie solidaire du Cnam pour répondre à ce défi. Le thème plus particulier du colloque sera celui des territoires solidaires en commun, qui souhaite aborder les modalités sous lesquelles aujourd’hui de nombreuses réalités de l’économie sociale et solidaire se construisent à travers un ancrage local qui les associe à des échelles plus larges jusque et y compris mondiales. Les trois vecteurs de ce translocalisme des communs qui seront au cœur de ce colloque seront l’écologique, le numérique et le démocratique.

 

Le déroulement du colloque intercalera des conférences plénières, des tables rondes, des débats publics ainsi que des moments culturels, qui réuniront des chercheurs et des acteurs. Une sortie dans le marais du Cotentin est prévue en partenariat avec le Département de la Manche au cours de laquelle deux visites seront faites à la Scic Ecoreso et l’association Enerterre.

 

Les actes du colloque seront publiés aux éditions de l’Atelier.

 

Pour plus d’information : www.ccic-cerisy.asso.fr/programme.html

 

3.2 Les XIXe Rencontres du RIUESS : ESS de la culture et culture de l’ESS (15 au 17 mai)

 

Après avoir organisé en 2013, les XXVIIIe Journées de l’association d’économie sociale, la chaire ESS-UPEM a proposé d’organiser, six ans après, les XIXe Rencontres du Réseau interuniversitaire de l’économie sociale et solidaire à Marne la Vallée. Le thème que la chaire ESS-UPEM a choisi pour ses rencontres est celui du lien entre l’ESS et la culture dont l’enjeu est aujourd’hui de porter un mode de développement autour des valeurs d’égalité, de démocratie et de durabilité. Se tournant le plus souvent le dos, les mondes de l’ESS et de la culture sont invités à se rencontrer autour de plusieurs axes (les modes d’organisation de l’ESS dans la culture, les cultures de l’ESS, les alliances entre la culture et l’ESS, l’interculturel dans l’ESS…).

 

En plus du comité d’animation et de gestion du RIUESS, trois comités ont été mis sur place pour l’organisation de ces rencontres : un comité local, un comité d’organisation et un comité scientifique.

 

Un appel à communication a été élaboré et lancé mi-octobre 2018. Il est ouvert aux chercheurs aussi bien qu’aux acteurs (cf https://riuess2019.sciencesconf.org/).

 

3.3 La 3e édition du festival vidéo « alternatives solidaires » à Torcy

 

En 2017, le comité de pilotage de la chaire ESS-UPEM a choisi et validé la délocalisation de son festival vidéo Alternatives solidaires à Torcy en partenariat avec la ville de Torcy et l’agglomération Paris Vallée de la Marne, laquelle a rejoint la chaire ESS-UPEM concrétisant l’ancrage territorial de celle-ci. La prochaine édition 2019 du festival, dont les prix du public et du jury sont toujours financés par notre partenaire Caden BP, aura pour objectif de faire progresser l’ancrage de ce festival dans le quartier populaire de l’Arche Guédon à travers notamment un partenariat avec l’association Evasion urbaine qui développe des activités de futsall et de boxe avec les jeunes du quartier. En effet, sur les périodes de vacances, certains de ces jeunes seront accompagnés pour la réalisation de vidéos solidaires en vue de concourir au festival en septembre 2019. En lien avec la mairie de Torcy, et notamment sa responsable de l’unité culture, Nadine Tankovic, la petite équipe constituée de Marina Galimberti, Gabrielle Galy, apprentie chargée de projet au sein de la chaire ESS-UPEM, et Hervé Defalvard, travaillera dans cette direction dont l’attente est d’inscrire dans la durée des échanges autour de la solidarité entre les étudiants de l’université et les habitants du quartier de l’Arche Guédon pour ouvrir des passerelles dans les deux sens entre ces deux mondes souvent éloignés.

 

 

4. Equipe de la chaire ESS-UPEM

 

4.1 Enseignants-Chercheurs

Prénom, Nom

Fonctions

 

Michel Abhervé

Professeur associé

 

Sophie Audrain

Doctorante

 

Amina Bécheur

Professeur

 

Benedetta Celati

Post-Doctorante

 

Melaine Cervera

MCF Metz (associé)

 

Olivier Chaibi

MCF UPEC

 

Hervé Defalvard

MCF, HDR

 

Geneviève Fontaine

Doctorante

 

Rémi Laurent

Past

 

Yannick L’Horty

Professeur UPEM

 

François Legendre

Professeur UPEC

 

Cristina Raileanu

Doctorante

 

Sophie Rieunier

MCF

 

Philippe Scemenowicz

PRAG Créteil

 

Julie Tixier

MCF

 

4.2 Administratifs

 

Prénom, Nom

Fonctions

Vanessa Tulasne

Secrétaire administrative

Gabrielle Galy

Apprentie chargée de projet

 

 

 

Dernière mise à jour : 04/03/2019

Actualités de la chaire

    

Les événements UPEM

Mobilité douce et partagée

09/12/2019 Actualités ESS

Parution de la seconde édition du Mode d'Emploi IAE Sinacte

25/11/2019 Actualités ESS

« À cœurs Ouverts » au Festival Regards Croisés de St Malo

25/11/2019 Actualités ESS

Recycleries Ephémères - 19 & 20 novembre

18/11/2019 Actualités ESS

Culture & Economie Sociale et Solidaire

12/11/2019 Actualités ESS

Voir tous les événements

    

Agenda de l'ESS

August - 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

La boussole

Découvrir l'ESS avec l'Atelier

Se former : accéder à la liste des formations en ESS

S'informer

: accéder au site du laboratoire d'ERUDITE         

: accéder à la liste des sites et des lettres d'information