moteur de recherche

2016

Programme annuel de travail pour l'année 2016

 


Le comité de pilotage de la chaire, dans sa séance du 5 novembre 2015, a arrêté son programme de travail pour l'année 2016.

1. Les axes de recherche 2016

 

Le développement de la recherche scientifique relative à l'ESS fut le premier défi que la chaire ESS-UPEM dût relever. Le programme 2016 s'inscrit dans la continuité des recherches initiées les années précédentes même si certaines d'entre elles se sont achevées au cours de l'année 2015. En particulier, la recherche 2013-2015 sur les acteurs de l'ESS dans les déchets en Ile de France, conduite dans le cadre d'un PICRI (Partenariats Institutions Citoyens pour la Rechercher et l'Innovation) de la Région Ile de France ou encore la recherche sur les liens entre les structures de l'insertion par l'activité économique et les entreprises classiques dans le cadre de la thèse de Philippe Scemenowicz dont la soutenance aura lieu le 18 novembre 2015. Si le programme de recherche en 2016 s'inscrit dans la continuité, il n'en marque pas moins des inflexions en lien avec les nouvelles orientations données par la loi relative à l'ESS et à l'évolution de certaines recherches de la chaire ESS-UPEM vers la Recherche & Développement dans le champ de l'ESS.

En 2016, le programme de recherche se déploiera autour de deux grands axes : les recherches thématiques et la Recherche & Développement.

1.1 Les recherches thématiques

Au cours de l'année 2016, la chaire ESS continuera de développer des recherches dans plusieurs secteurs, ceux de l'insertion par l'activité économique ou des organisations de l'action sociale avec pour thème transversal celui de l'emploi. La spécialisation dans cette première thématique se fera en lien avec la nouvelle mention de Master Economie sociale et solidaire. D'autres thématiques s'y ajouteront comme celle du financement alternatif dans et de l'ESS.

1.1.1 Les SIAE et le parcours des bénéficiaires du RSA

En continuité des recherches de la chaire ESS sur l'insertion par l'activité économique (IAE), une étude sur l'effet du passage au sein d'une structure de l'IAE sur le parcours des bénéficiaires du RSA sera conduite sur le mode expérimental. Une première expérimentation sera mise en place en Seine et Marne sous la responsabilité scientifique de F. Legendre.

1.1.2 Satisfaction dans l'emploi et taille des structures

Sur la base des premiers résultats de l'observatoire de la qualité de l'emploi de Chorum Cides, mettant en avant un lien inverse entre satisfaction au travail et taille des structures dans les organisations de l'économie sociale et solidaire (sources DADS), une recherche est programmée en 2016 pour approfondir l'analyse de ces données afin de mieux comprendre les raisons de cette relation inversée. Elle sera coordonnée par Yannick L'Horty en tant que responsable du Master Expertise de l'emploi de l'université de Paris Est Marne la Vallée.

1.1.3 Les modes de financement de l'ESS

Une autre thématique sera abordée dans le cadre de la thèse de Benedetta Celati, en cotutelle avec l'université de Pise, celui des modes de financement de l'économie sociale et solidaire. A travers une comparaison entre les modes de financement de l'ESS en Italie et en France, la thèse aborde la question des modes alternatifs de financement en mesure de favoriser le développement de l'ESS comme d'une autre économie.

1.1.4 La Responsabilité sociale des universités

En partenariat avec l'Observatoire des sciences et des techniques, désormais intégré au sein du Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur, la chaire ESS-UPEM devrait participer en 2016 à un groupe de travail sur la construction des indicateurs de la responsabilité sociale des universités, inspirés par les valeurs et les pratiques de l'ESS.

1.1.5 La spécificité des communs dans l'ESS

Aujourd'hui la recherche sur les communs se développe avec la particularité d'être pluridisciplinaire. Du côté de l'économie, elle se développe à la suite des travaux d'Elinor Ostrom, prix Nobel d'économie 2009. Le lien entre l'ESS et les communs commence à être abordé, par exemple dans l'ouvrage d'Hervé Defalvard, La révolution de l'économie en 10 leçons (éditions de l'atelier, 2015).

Dans ce contexte, La chaire ESS-UPEM a choisi d'initier une recherche collective sur les spécificités de l'ESS lorsque celle-ci développe des pratiques et des systèmes de règles à propos de l'usage de ressources communes, qui relèvent du champ des communs. L'hypothèse de recherche avance que l'ESS sur les territoires construit des systèmes de ressources mises en commun dont la spécificité est de constituer des capacités sociales, au sens d'Amartya Sen, ouvertes au plus grand nombre. Ce sera le thème des séances mensuelles du séminaire de la chaire ESS-UPEM pour l'année 2015-2016 avec un axe qui sera plus particulièrement investi : celui dans ces systèmes de la place et du rôle des pouvoirs publics en lien avec la thématique du prochain colloque de l'Addes. C'est dans ce thème que s'inscrit la nouvelle thèse commencée par Geneviève Fontaine au sein de la chaire ESSUPEM dans le cadre d'une bourse Cifre financée par l'Institut Godin.

1.2 Programmes de R&D dans le champ de l'ESS

En lien avec la loi relative à l'ESS du 31 juillet 2014 qui définit cette dernière non seulement comme un mode d'entreprendre mais aussi comme un mode de développement économique, certaines des recherches de la chaire ESS en 2016 s'inscriront dans le registre de la Recherche & Développement. Elles le feront à la suite de deux grands programmes développés par la chaire ESS-UPEM ces dernières années, le programme ISO 26 000 de territoire et le programme Coop'à-prendre.

1.2.1 La R&D autour de l'ISO 26 000 de territoire

Développée à travers un partenariat entre l'Afnor et la chaire ESS-UPEM, la norme ISO 26 000 de territoire a été expérimentée en Seine et Marne et, plus particulièrement, dans la communauté de communes du Gâtinais Val de Loing auprès de dix organisations de tout type dont six de l'ESS. Cette norme est un outil pour construire une économie en commun sur les territoires autour des valeurs de solidarité et de durabilité dont les acteurs de l'ESS devraient être les moteurs. En 2016, trois chantiers de recherche seront actifs autour de ce premier programme de R&D.

Un premier chantier reviendra sur l'élaboration de la norme ISO 26 000 de territoire en vue d'en faire un outil plus approprié et partagé sur les territoires et par les acteurs de l'ESS. Cette recherche plus fondamentale sera conduite en coopération avec l'Institut Godin dont l'un des axes de son programme de travail concerne la mesure de l'impact social.

Dans le cadre de l'appel à projets " Mobiles et fragiles " des fondations Macif et Peugeot, la chaire ESS-UPEM s'est associée à l'association RESO77 pour conduire la conception d'une plateforme territoriale e-solidarité afin de répondre aux difficultés rencontrées en matière de mobilité par des personnes fragiles. Ce projet mobilisera les étudiants des Masters MIPI et MITIC sous la responsabilité de Julie Tixier. Cette plateforme est une des applications associée à la conception de la norme ISO 26 000 de territoire.

Enfin, l'année 2016 devrait voir la mise en place du projet un repas du terroir par mois au sein de restaurations collectives de la communauté de communes du Gâtinais Val de Loing. C'est là aussi une application directe de la norme ISO 26 000 de territoire.

1.2.2 Le programme R&D Coop'à-prendre

L'initiative partagée Coop'à-prendre a connu des évolutions en 2015 qui ouvrent de nombreuses pistes de R&D pour 2016 et les années suivantes. Ces évolutions concernent l'approfondissement du concept Coop'à-prendre et ses évolutions pratiques avec la création de l'association de préfiguration Coop'à-prendre par les étudiants du Master MIESS.

En 2016, la recherche fondamentale sur Coop'à-prendre continuera en lien avec un programme plus large de recherche sur les communs portés par l'économie sociale et solidaire (voir ci-dessus). Du côté des applications, les enjeux pour 2016 sont à deux niveaux : d'une part, la création de la coopérative Coop'à-prendre autour du tri et valorisation du papier au sein de l'université, projet qui a reçu le soutien de la CDC ; d'autre part, la préfiguration d'un PTCE sur le territoire de la Cité Descartes et, plus largement, sur l'agglomération du Val Maubuée dont la coopérative Coop'à-prendre. Ce projet sera développé en collaboration avec les PTCE du Pays de Braye et du Pays de Grasse.

Le développement du projet Coop'à-prendre sur l'année universitaire 2015-2016 aura le renfort d'un poste en apprentissage sur lequel a été recruté Pierre Crepel, apprenti de la licence professionnelle GOESS.

1.3 Publication des recherches

Outre les cahiers de recherche de la chaire ESS-UPEM, les travaux de la chaire ESS-UPEM donneront lieu pour en présenter les résultats à un large public à un format de publication 4 pages. Ces 4 pages de la chaire ESSUPEM devraient permettre de communiquer utilement aux acteurs concernés l'essentiel des résultats de la recherche.

2. Les formations et enseignements en 2015-2016

 

2.1 L'enseignement Introduction à l'économie sociale

Proposée aux étudiants de première année de licence éco-gestion au second semestre, cette option a continué de connaître un succès en 2015 avec 75 étudiants inscrits sur 300 étudiants de première année. Elle sera de nouveau ouverte en 2015-2016.

2.2 La nouvelle Licence professionnelle GOESS

La Licence professionnelle a changé de nom à la rentrée 2015 : de Management des organisations de l'économie sociale elle est devenue, dans le cadre de la nouvelle nomenclature suite à la réforme Fioraso, Gestion des organisations de l'économie sociale et solidaire. Elle continuera à être dispensée à l'UPEM et à l'IRUP et à être ouverte aux trois modalités de la formation initiale, en apprentissage et en formation continue.

2.3 La nouvelle mention de Master "ESS "

La rentrée 2015 a été une année de grand changement sur le plan des formations de la chaire ESS. En effet, suite à une proposition faite par le rapport Vercamer de 2010, la nouvelle nomenclature des mentions de Master comporte, dans le domaine des sciences économiques, une mention appelée Economie sociale et solidaire. Dans sa nouvelle carte de formations, l'UPEM, en cohérence avec son soutien apporté à la chaire ESS, a proposé dès la rentrée 2015 cette nouvelle mention de master. Elle regroupe les trois spécialités précédentes : la spécialité Insertion et ESS, qui était déjà dans le périmètre de la chaire, et deux spécialités qui y entreront : la spécialité santé et médico-social et la spécialité protection sociale qui deviennent trois parcours de la nouvelle mention de master ESS.

L'année 2015-2016 sera une première année de transition.

2.4 L'initiative partagée Coop'à-prendre

Si l'initiative partagée Coop'à-prendre a vocation à se transformer en société coopérative d'intérêt collectif, elle ne perd pas pour autant en route sa dimension pédagogique de sensibilisation des étudiants à l'entrepreneuriat sous forme coopérative, voire d'incubation de projets d'étudiants. Ce projet pédagogique d'accompagnement des étudiants à la création d'activités sous forme coopérative trouvera sa place dans le Master IESS en 2015-2016 sous l forme d'un projet tuteuré collectif coordonné par Antoine Bouvy.

3. La visibilité de l'ESS

 

3.1 Les Vidéos solidaires

L'année 2016 sera la septième année de réalisation du projet tutoré Vidéos solidaires par les étudiants du Master MIESS accompagnés pour cela par la réalisatrice Marina Galimberti et l'équipe du campus numérique de l'UPEM. Quatre nouvelles vidéos solidaires devraient encore être réalisées. D'ores et déjà, la chaire ESS-UPEM dispose d'un fonds de 22 vidéos solidaires. En 2015, ces vidéos ont fait l'objet d'un dépôt à la BNF en créant un corpus spécial avec son indexation autour de l'ESS et de l'insertion. La valorisation des vidéos solidaires a véritablement démarré en 2015 avec des participations à plusieurs festivals et des diffusions à Télé Quebec et à Demain Télé. Elle continuera à être développée en 2016 en lien avec l'association Rapsode et une coordination assurée par Aurélie Pionnier, responsable administrative du Master ESS.

3.2 La Journée ESS de l'université (septembre)

En 2016, l'objectif sera d'organiser la sixième édition de la journée ESS à l'Université en continuant d'en faire le rendez-vous de l'université avec les acteurs de l'ESS autour de ces trois temps : le festival Vidéos solidaires dont le prix porte désormais le nom de Jean-Marc Lagoutte, le premier président de la chaire ESS, la table ronde et les rencontres sur les stands des nombreux partenaires de la journée ESS. Le partenaire CASDEN BP continuera en 2016, comme il l'a fait depuis quatre ans, à financer les deux prix du jury et du public, remis aux lauréats du festival Vidéos Solidaires.

3.3 Les rencontres chercheurs-acteurs de la chaire

Co-organisées avec l'Atelier et animées par Alternatives économiques, trois rencontres chercheurs-acteurs de la chaire continueront à être organisées en 2016 auxquelles s'ajoutera la rencontre chercheurs-acteurs à l'IRUP de Saint Etienne.

La prévision de programmation pour 2015

A l'Atelier :
- Les relations entre les entreprises d'insertion et les entreprises commerciales (mars)
- La mesure de l'impact social (juin)
- Fusions, mutations organisationnelles et emploi dans l'ESS (novembre)


A l'IRUP :
- La mesure de l'utilité sociale des formations ESS (9 juin)

3.4 L'observatoire de l'ESS en Ile de France

A partir de l'année 2016, la chaire ESS-UPEM sera représentée par son responsable au conseil scientifique de l'Observatoire de l'ESS en Ile de de France. Cette participation sera principalement accès sur la recension des formations et de la recherche en ESS sur le territoire francilien afin d'en assurer une plus grande visibilité.

4. Equipe de la chaire ESS-UPEM

4.1 Enseignants-Chercheurs

 

 

Prénom, Nom

Fonctions

Michel Abhervé

Professeur associé

Benedetta Celati

Doctorante

Melaine Cervera

Doctorant

Hervé Defalvard

Maître de Conférences, HDR

Julien Deniard

Doctorant

Geneviève Fontaine

Doctorante

Rémi Laurent

Past

Yannick L’Horty

Professeur

François Legendre

Professeur

Mathieu Narcy

Maître de Conférences

Philippe Scemenowicz

Enseignant et Doctorant

Julie Tixier

Maître de conférences

4.2 Administratifs

Prénom, Nom

Fonctions

Josette Picard

Secrétaire administrative

Pierre Crepel

Apprenti Programme Coop’àprendre

 

 

Agenda de l'ESS

Juillet - 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31