moteur de recherche

2015

Programme annuel de travail pour l’année 2015

 

 

Le comité de pilotage de la chaire, dans sa séance du 7 novembre 2014, a arrêté son programme de travail pour l’année 2015.

 

1. Les axes de recherche 2015

 

Le développement de la recherche scientifique relative à l’ESS fut le premier défi que la chaire ESS-UPEM dût relever. Le programme 2015 s’inscrit dans la continuité des recherches initiées les années précédentes même si certaines d’entre elles se sont achevées : celles sur l’accompagnement dans l’emploi des personnes vivant avec le VIH qui a donné lieu à une soutenance de thèse et sur l’évolution des métiers dans le secteur sanitaire et médico-social avec la fin du programme CIFRE. Ce programme de recherche se déploie autour de deux grands axes : les recherches sectorielles et les recherches sur l’ESS comme une autre économie.

 

                1.1 Les recherches sectorielles

Au cours de l’année 2015, la chaire ESS continuera de développer des recherches dans plusieurs secteurs, ceux de l’insertion par l’activité économique et des déchets en particulier. La spécialisation dans ces deux secteurs se fera en lien avec la nouvelle mention de Master Economie sociale et solidaire. 

 

                1.1.1 Les acteurs de l’ESS dans la filière des déchets en IdF

En 2012, un programme PICRI (Partenariats Institutions Citoyens pour la Rechercher et l’Innovation) de la Région Ile de France a débuté sur le thème « Déchets et citoyenneté ». En partenariat avec deux organisations de la société civile, Enda Europe et Frances libertés, la chaire ESS-UPEM, adossé au laboratoire Erudite, a plus précisément lancé une recherche sur les modèles économiques des acteurs de l’ESS dans la filière des déchets en Ile de France afin d’analyser leurs spécificités en termes de valeur ajoutée sociétale ainsi que leurs liens au politique publique Cette recherche sera, en 2015, conduite par Julien Deniard, doctorant au sein d’Erudite, dans le cadre de sa thèse financée par le PICRI de la Région IdF. Après des premières publications en 2013 et 2014, cette recherche se centrera en 2015 sur l’étude de deux filières, celles du papier et du textile, et sur l’étude d’un territoire (une communauté d’agglomération), pour caractériser les spécificités des acteurs francilien de l’ESS en lien avec leur environnement réglementaire (clauses sociales et REP).

 

                1.1.2 Les SIAE et le parcours des bénéficiaires du RSA

En continuité des recherches de la chaire ESS sur l’insertion par l’activité économique (IAE), une étude sur l’effet du passage au sein d’une structure de l’IAE sur le parcours des bénéficiaires du RSA sera conduite sur le mode expérimental. Une première expérimentation sera mise en place en Seine et Marne sous la responsabilité scientifique de F. Legendre.

 

1.1.3 SIAE et RSE

Dans sa troisième année de thèse, Philippe Scemenowicz poursuivra ses recherches sur les nouveaux liens entre les structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE) et les entreprises classiques. A partir de trois monographies, l’enjeu de sa recherche sera d’établir les différents régimes de convention auxquels ces relations entre SIAE et entreprises classiques donnent lieu. 

 

1.1.4 L’élaboration d’une plate-forme e-solidarité territoriale

Une nouvelle recherche est programmée pour 2015 qui devrait être financée dans le cadre d’une AIMA Labo par le centre francilien de l’innovation. Elle recouvre les deux secteurs privilégiés depuis le début par les recherches de la chaire ESS, l’emploi et le sanitaire et social. L’objet de cette recherche sera de concevoir une plateforme e-solidarité territoriale permettant aux organisations de l’ESS, et plus largement à toute organisation mettant en œuvre une norme ISO 26 000 de territoire, d’offrir à ses parties prenantes une plateforme d’informations et de liens en vue de faciliter la prise en charge locale, directe ou indirecte, de problématiques sociales rencontrées par les salariés, les clients ou bénéficiaires, ou encore les bénévoles de ces organisations.

 

 

                1.2 Les recherches sur l’ESS comme une autre économie

A la croisée de recherches théoriques et appliquées, la chaire ESS-UPEM a initié un programme de recherche sur l’ESS comme une autre économie qui sera continué en 2015 autour de plusieurs chantiers.

 

                1.2.1 L’ESS dans l’économie des territoires

Après de nombreuses publications et communications scientifiques en 2014 et la publication du guide Afnor AC X30-77, sur la diffusion de la norme ISO 26 000 de territoire selon une approche territoriale en Seine et Marne, la recherche continuera en 2015 autour de la place de l’ESS dans les dynamiques territoriales. En effet, l’ISO 26 000 de territoire propose une modélisation de l’économie territoriale dans laquelle le territoire joue le rôle d’un Bien commun et le référentiel ISO 26 000 de territoire celui d’un bien collectif. A travers la généralisation du modèle ISO 26 000 de territoire, l’enjeu pour la recherche est d’apporter des éléments théoriques afin de mieux spécifier la nature de ces économies territoriales, telles qu’elles apparaissent dans l’économie circulaire, les circuits courts, l’économie collaborative ou, encore, les pôles territoriaux de coopération économique. L’objectif de la recherche est de pouvoir éclairer les conditions d’une économie de la coopération au sein des territoires dont les acteurs de l’ESS seraient, en lien avec les collectivités territoriales et les entreprises du monde classique, les porteurs.

 

                1.2.2  Le co-financement privé public de l’ESS comme une autre économie

Une nouvelle recherche devrait démarrer en 2015 dans le cadre d’une thèse en co-tutelle conduite par Benedetta Celati associant l’université de Pise en Italie et la chaire ESS-UPEM en France. Cette thèse portera sur le rôle du co-financement public-privé de l’ESS comme une économie alternative, ses apports et limites, à travers une perspective européenne en général et une comparaison entre la France et l’Italie en particulier. Cette thèse sera écrite en français mais devrait être soutenue en italien à l’Université de Pise. 

 

                 1.2.3 Enseigner l’économie autrement

Sur la base notamment de recherches fondamentales en économie, l’année 2015 devrait voir se concrétiser l’un des projets initiaux et fondateurs de la chaire ESS-UPEM, qui était de placer l’ESS au cœur des enseignements de base en économie. En cours d’achèvement, un manuel d’économie intitulé Enseigner l’économie autrement devrait être publié en 2015 aux éditions de l’Atelier par Hervé Defalvard. En dix leçons, l’économie sociale et solidaire sera présentée en contre point de l’économie classique comme une alternative non seulement possible mais dont de nombreuses réalités témoignent déjà auxquelles l’ouvrage apportera une modélisation générale.  

 

                1.3 Publication de la Chaire

Outre les cahiers de recherche de la Chaire ESS-UPEM, les travaux de la Chaire ESS donneront lieu pour en présenter les résultats à un large public à un format de publication 4 pages. Ces 4 pages de la Chaire ESS-UPEM devraient permettre de communiquer utilement aux acteurs concernés l'essentiel des résultats de la recherche.

 

2. Les formations et enseignements en 2014

                2.1 L’enseignement Introduction à l’économie sociale

Proposée aux étudiants de première année de licence éco-gestion au second semestre, cette option a continué de connaître un succès en 2014 avec 114 étudiants inscrits sur 300 étudiants de première année. Elle sera de nouveau ouverte en 2015.

 

2.2 La Licence professionnelle MOES

La Licence professionnelle Management des organisations de l’économie sociale avec ses deux options (Développement associatif et Communication) a été reconduite avec des modifications mineures pour l’année 2014-2015. Si elle compte une promotion moins nombreuse de 21 étudiants (à l’UPEM) et de 9 étudiants (à l’IRUP), un effort a été entrepris pour équilibrer la promotion entre les étudiants apprentis et les étudiants stagiaires. L’année 2015 verra un double changement : Remi Laurent succédera à Michel Abhervé, qui prend une retraite bien méritée, comme professeur associé rattaché (à temps partiel) à la licence professionnelle (LP). La licence professionnelle deviendra dans le nouveau plan quinquennal de formation de l’université, et selon la nouvelle nomenclature des LP, la licence professionnelle Gestion des organisations de l’économie sociale et solidaire. Elle ne comptera plus d’options tout en continuant de mettre l’accent sur la communication comme un moyen du développement associatif.

 

2.3 La nouvelle mention de Master «ESS »

L’année 2015 sera une année de grand changement sur le plan des formations de la chaire ESS. En effet, suite à une proposition faite par le rapport Vercamer de 2010, la nouvelle nomenclature des mentions de Master comporte, dans le domaine des sciences économiques, une mention appelée Economie sociale et solidaire. Dans sa nouvelle carte de formations, l’UPEM, en cohérence avec son soutien apporté à la chaire ESS, proposera dès la rentrée 2015 cette nouvelle mention de master. Elle regroupera trois spécialités actuelles : la spécialité Insertion et ESS, qui était déjà dans le périmètre de la chaire, et deux spécialités qui y entreront : la spécialité santé et médico-social et la spécialité protection sociale. Pour la rentrée 2014, ces spécialités comptent au total 77 étudiants, respectivement 24 étudiants, 38 étudiants et 15 étudiants. Avec la suppression des spécialités par la réforme Fioraso, ces trois spécialités deviendront à la rentrée 2015 trois parcours de la nouvelle mention de master ESS. Cette mention verra son conseil de perfectionnement devenir un nouvel organe de gouvernance de la chaire ESS-UPEM.

 

                2.4 L’innovation Coop’à-prendre

Après deux premières années d’expérimentation, l’innovation Coop‘à-prendre a connu en 2014 une nouvelle étape avec l’étude de faisabilité conduite par un groupe d’étudiants du Master MIESS portant sur la création d’une coopérative universitaire Coop’à-prendre au sein de l’UPEM qui aurait une double activité : une activité économique et une activité pédagogique. L’étude de faisabilité a retenu une première piste pour lancer l’activité économique de la coopérative autour du tri et collecte des papiers au sein de l’université dans un premier temps. En 2014-2015, une nouvelle étape devrait être franchie toujours portée par un groupe d’étudiants du master MIESS, avec un plan d’action de mise en place de l’activité de tri et de collecte du papier au sein de l’UPEM comprenant l’audit du gisement, la mobilisation des acteurs pour de nouvelles pratiques en matière de tri sélectif de papier et la création de l’association de préfiguration de la coopérative avec ses aspects juridiques. Le comité de pilotage sera lancé par le Président de l’UPEM le 14 novembre 2014.

 

3. La visibilité de l’ESS

3.1 L’animation du site internet

L’année 2015 a pour objectif de continuer de développer l’animation du site de la chaire ESS-UPEM afin qu’il assure la meilleure visibilité des réalisations de la chaire. Dans cette perspective, il fera l’objet d’améliorations aussi bien dans sa présentation visuelle que dans le contenu de ses rubriques. Ces missions seront confiées à la nouvelle apprentie de la chaire, en charge de sa communication, Annie Ek.

 

3.2 Les Vidéos solidaires

L’année 2015 sera la sixième année de réalisation du projet tutoré Vidéos solidaires par les étudiants du Master MIESS accompagnés pour cela par la réalisatrice Marina Galimberti et l’équipe du campus numérique de l’UPEM. Quatre nouvelles vidéos solidaires devraient être réalisées. D’ores et déjà, la chaire ESS-UPEM dispose d’un fonds de 18 vidéos solidaires. En 2015, ces vidéos devraient faire l’objet d’un dépôt à la BNF en créant un corpus spécial avec son indexation autour de l’ESS et de l’insertion. Cette action sera l’occasion de mieux valoriser ces vidéos à travers leur participation à des festivals (le Festival des Bobines Sociales à Paris ou le Festival du Travail de Poitiers) ou à des soirées débats dans des salles de cinéma d’art et d’essai (la salle Apollo à Pontault-Combault ou l’Ecran à Paris). La valorisation des vidéos solidaires sera la mission principale d’Annie Ek. Le financement de son poste d’apprentissage est pris en charge pour 2/3 par l’IFIS et pour 1/3 par la chaire ESS.

 

3.3 La troisième Journée ESS de l’université (septembre)

En 2015, l’objectif sera d’organiser la cinquième édition de la journée ESS à l’Université en continuant d’en faire le rendez-vous de l’université avec les acteurs de l’ESS autour de ces trois temps : le festival Vidéos solidaires dont le prix porte désormais le nom de Jean-Marc Lagoutte, le premier président de la chaire ESS, la table ronde et les rencontres sur les stands des nombreux partenaires de la journée ESS. Le partenaire CASDEN BP continuera en 2015, comme il l’a fait depuis quatre ans, à financer les deux prix du jury et du public, remis aux lauréats du festival Vidéos Solidaires.

 

                3.4 Les rencontres chercheurs-acteurs de la chaire

Co-organisées avec l’Atelier et animées par Alternatives économiques, trois rencontres chercheurs-acteurs de la chaire continueront à être organisées en 2015 auxquelles s’ajoutera la rencontre chercheurs-acteurs à l’IRUP de Saint Etienne.

 

La prévision de programmation pour 2015

A l’Atelier :

  • L’ESS dans les territoires (mars)
  • L’ESS dans le secteur des déchets (juin)
  • Fusions, mutations organisationnelles et emploi dans l’ESS (novembre)

A l’IRUP :

  • Perspectives de l’ISO 26 000 de territoire en Rhône-Alpes 

 

3.5 La diffusion des travaux de recherche sur le travail et l’emploi dans l’ESS

Le positionnement de la chaire ESS, depuis sa création, a toujours été marqué par une orientation sur les questions du travail et de l’emploi. L’enjeu aussi bien pour ses formations que pour ses recherches étant de placer l’ESS sous l’exigence d’une économie favorisant un emploi de qualité pour tous. Des vidéos solidaires à la norme ISO 26 000 de territoire dont l’emploi est un des deux piliers, ce fil rouge se retrouve dans beaucoup des productions de la chaire ESS-UPEM. Aussi, en s’appuyant sur ses formations et ses travaux de recherche, la chaire mettra en place une recension des travaux sur le travail et l’emploi dans l’ESS afin d’en assurer une large diffusion via son site internet dans un premier temps. Cette première réalisation est conçue dans la perspective d’une mise en réseau des acteurs sur le travail et l’emploi dans l’ESS.

Actualités de la chaire

    

Les événements UPEM

Colloque chercheurs-acteurs

07/07/2017 Actualités ESS

L'émission "Au cœur de nos différences"

11/05/2017 Actualités ESS

Publication du rapport d'activité 2016 de la Chaire

09/05/2017 Actualités ESS

Les cahiers de la Chaire ESS-UPEM

10/04/2017 Actualités ESS

Festival Alternatives Solidaires

03/02/2017 Actualités ESS

Voir tous les événements

    

Agenda de l'ESS

Août - 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 24 25 26 27
28 29 30 31