moteur de recherche

The Desiring Modes of Being Black - Literature & Critical Theory

The Desiring Modes of Being Black - Literature & Critical Theory

The_Desiring_Modes_of_Being_Black90dpi.jpg

The Desiring Modes of Being Black est une critique de la théorie au travers de la littérature qui explore les diverses formes de l'identité et de l'expérience noires. La littérature y constitue un levier pour mettre au jour les points aveugles de la théorie, rendre à l'émotion toute sa légitimité, souligner la fécondité de ses soubresauts à même la rationalisation critique. La singularité de l'approche tient au renversement par lequel The Desiring Modes of Being Black analyse les textes de son corpus psychanalytique depuis le point de vue des expériences vécues et des subjectivités désirantes noires. C'est à partir de cette articulation de la psychanalyse et de la politique de l'interprétation littéraire que l'ouvrage se propose de déterminer comment les littératures africaine américaine et diasporique noire ainsi que les textes queer peuvent remettre en cause les postulats sur lesquels les systèmes théoriques, et particulièrement la psychanalyse, prennent appui  quand ils réfléchissent à la construction de la race, des genres et des sexualités.

The Desiring Modes of Being Black rassemble des essais notamment consacrés à James Baldwin, Sigmund Freud, Melvin Dixon, Essex Hemphill, Assotto Saint et Rozena Maart. Leur lecture métacritique synthétise plusieurs courants de pensée, champs du savoir ou appareils théoriques parmi lesquels la culture africaine américaine, la pensée fanonienne et caribéenne, le Black Consciousness sud-africain, la French Theory, la psychanalyse et les études LGBTQ.

L'auteur

Jean-Paul Rocchi est Professeur de Littératures et Cultures Américaines à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, membre du Laboratoire LISAA (UPEM) et Directeur adjoint de l’Ecole Doctorale « Cultures et Sociétés » d’Université Paris-Est. Spécialiste en études africaines américaines et en études de genres et sur les sexualités, il a consacré plusieurs articles à James Baldwin. Il a récemment codirigé les trois ouvrages collectifs suivants : Understanding Blackness through Performance-Contemporary Arts and the Representation of Identity (Palgrave-Macmillan, 2013); Black Intersectionalities-A Critique for the 21st Century (Liverpool University Press, 2014); Black Europe: Subjects, Struggles, and Shifting Perceptions (Palimpsest, A Journal on Women, Gender, and the Black International, SUNY Press, 2015).

En 2016, il a publié dans la revue électronique américaine d’arts visuel et sur la performance Liminalities (http://liminalities.net/12-2/) un essai d’auto-ethnographie psychanalytique portant sur l’art et les identités et intitulé Ce qui compte (http://liminalities.net/12-2/cequicompte.html) ainsi que le numéro 3 de la revue électronique multilingue et transdisciplinaire Quaderna qu’il a dirigé sur le thème « L’art de la discipline : disciples, disciplines, transdisciplinarité » (http://quaderna.org/3/).
The Desiring Modes of Being Black-Literature & Critical Theory est son dernier ouvrage.

En détails

Collection « Global Critical Caribbean Thought »
Rowman & Littlefield International
Date de publication : Août 2018
192 pages
ISBN : 978-1-78348-398-3

En savoir plus...

Les autres Ouvrages UPEM

Contact Service Communication

Service Communication
Bâtiment Bois de l'Étang, B207, 2ème étage